Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Naissance d’un centre d’art privé à Schorbach

Schorbach avait déjà son calendrier pour la Paix. La commune de 600 âmes du Bitcherland possède désormais un centre d’art privé. Cette structure unique en son genre, qui ouvrira ses portes au public au printemps, a été créée par Claude et Jacqueline Reslinger.

Naissance d’un centre d’art privé à Schorbach dans Actualité centre-dart-schorbach

Le centre d’art de Schorbach se fond dans l’écrin de la vallée (Crédits photo : Gabriel Marot Architecte)

Petit bijou d’architecture contemporain, le centre d’art se fond à merveille dans la verdure de la vallée. L’écrin lumineux de 450 mètres carrés, en pin douglas sur pilotis dans la campagne du Bitcherland, à proximité d’un ruisseau, en est la parfaite illustration. L’investissement reste secret, mais les mécènes ont mis le prix, sans doute plus d’un million d’euros.

Le centre présente des sculptures de Joseph Pyrz, artiste polonais et ami du couple, mais aussi des toiles de Joseph Kriegel, des installations de Claude Braun, des toiles graphiques du Japonais Shin Skimizu, ainsi que des œuvres de Gérard Houver et de la Péruvienne Lupe Sarmiento. Le Christ ressuscité taillé par Joseph Pyrz, en suspension, est particulièrement magistral, envoûtant. De la spiritualité, du bien-être et de la sérénité se dégagent du centre. A l’extérieur de ce « Grosser Garten », les époux Reslinger ont fait aménager un chemin de dix sculptures en grès réalisées par l’irremplaçable Joseph Pyrz. Celles-ci, qui rappellent les dix commandements, représentent un investissement de près de 500 000 euros.

A noter enfin que la structure d’art sera léguée à la municipalité. Schorbach est l’église mère du Bitcherland. C’est l’endroit d’où est partie la culture. Ce magnifique centre d’art en est la continuité.

10 février, 2013 à 16:21


Un commentaire pour “Naissance d’un centre d’art privé à Schorbach”


  1. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Le Centre d’arts de Schorbach, dans le Bitcherland, a dernièrement été agrandi, afin de pouvoir accueillir le Calendrier universel de la paix réalisé par Joseph Kriegel. Cette extension a représenté un investissement d’environ 500 000 euros. Véritable réussite architecturale, celle-ci se fond harmonieusement dans le style de la première construction, essentiellement en bois, qui avait été primée aux Mondiaux de l’architecture de Venise en 2016.

    Plus spacieuse que l’ancienne salle d’exposition, la nouvelle construction permet de mieux mettre en valeur cette œuvre monumentale. L’artiste a mis vingt ans pour sculpter les 366 stèles qui la composent et qui représentent des hommes et des femmes de toutes origines qui ont œuvré au cours de leur vie pour la paix et la fraternité dans le monde. De nouvelles surfaces d’expositions ont également été créées pour augmenter sensiblement le nombre d’œuvres exposées.

    Dans le même temps, le Chemin des Dix paroles de l’Alliance de Jozef Pyrz, qui amène à la réflexion et à un examen de conscience, a été réaménagé pour permettre un accès plus facile aux 5 000 visiteurs qui fréquentent le centre chaque année.


Laisser un commentaire