Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Des signes du réchauffement climatique en Lorraine en 2012

Le réchauffement climatique se confirme et montre des signes en Lorraine. On savait déjà que Metz avait gagné un degré sur un siècle, autrement dit, que la ville aux 3 000 ans d’histoire  a maintenant le temps de Dijon (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/03/30/un-hiver-rigoureux/). On sait maintenant que la Lorraine a connu en 2012 une température moyenne de +10,9° C, ce qui place l’année écoulée à la onzième place des années les plus chaudes dans la région depuis 1946, date à laquelle les premiers relevés réguliers sont apparus.

Des signes du réchauffement climatique en Lorraine en 2012 dans Actualité soleil

En Lorraine comme ailleurs, dix des treize années les plus chaudes de tous les temps sont postérieures à 1999, avec, en tête, 2011 et ses +11,62° C de moyenne (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2012/01/06/2011-annee-la-plus-chaude-depuis-1921/). L’évolution des normales des températures, chères aux météorologues et qui servent de références, sont éloquentes : + 9,4° C pour la période 1961-1990, + 10° C pour 1971-2000 et + 10,5° C pour 1981-2010. Chez nous, tous les mois de l’année 2012 ont affiché une moyenne supérieure à la normale, à l’exception de juillet et de février où il a gelé 19 jours sur 28, avec des températures moyennes journalières oscillant entre – 3,6° C à – 11,2° C du 1er au 13 février. A noter enfin que Noël 2012 fut le plus chaud depuis 1983, avec, entre le 22 et le 25 décembre, des températures maximales journalières allant de + 12,5° C à + 14,1° C.  En 1999, la douceur des températures avaient engendré la tempête Lothar.

23 janvier, 2013 à 20:04


Laisser un commentaire