Accueil Culture et patrimoine Du tramway de Maizières-lès-Metz

Du tramway de Maizières-lès-Metz

2 min lues
0
0
469

En 1912, deux ans après la construction de son usine sidérurgique à Hagondange, l’industriel allemand August Thyssen construisit une ligne de tramway entre la gare locale et le portier de l’usine, afin d’éviter à ses ouvriers les désagréments météorologiques. L’année suivante, la ligne fut prolongée jusqu’à Maizières-lès-Metz.

Du tramway de Maizières-lès-Metz dans Culture et patrimoine tramway-maizieres-les-metz

Le tramway de l’UCPMI entre Maizières-lès-Metz et Hagondange (Crédits photo : Collection Bellières)

De 1912 à 1964, les neuf motrices et les nombreuses remorques jaunes et vertes du tramway de l’Union des Consommateurs de Produits Métallurgiques et Industriels (UCPMI) ont rythmé le quotidien de nombreux Maiziérois. Elles les ont conduits sur leur lieu de travail, mais aussi au marché, au cinéma ou à l’école.

Avec ou sans wagons, les motrices faisaient chaque jour l’aller-retour entre Maizières-lès-Metz et Hagondange, arpentant les 5,5 km de voies installées entre les deux communes. Allant de 10 km/h en zones habitées à 30 km/h sur les portions droites, le tramway mettait entre cinq et dix minutes pour emmener les 7 000 passagers quotidiens à l’autre bout de la ligne. Le premier tram arrivait à 5h30 car les changements de postes commençaient à 6 heures à l’usine.

L’autorisation d’exploiter la ligne, fixée à cinquante ans, arriva à échéance en 1962. En raison de la démocratisation de la voiture, le tramway effectua malheureusement son dernier voyage le 31 janvier 1964. Le lendemain, il fut remplacé par des bus.

Aujourd’hui, le souvenir du tram est perpétué par un grand équipement de Maizières-lès-Metz. Saurez-vous deviner lequel ?

Réponse ici.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Culture et patrimoine

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Nouvelle ligne de traitement thermique de rails chez Tata Steel à Hayange

Après avoir déjà investi 35 millions d’euros en 2011 pour reconfigurer son usine de Hayang…