Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Restauration de la coupole de la chapelle de l’église des Cordeliers

Erigée en 1609, la chapelle funéraire des Ducs de Lorraine a été dotée de sa coupole rehaussée d’un lanternon en 1632. Le décor composé de 386 caissons réalisé par Siméon Drouin a depuis subi les affres du temps. De taille décroissante à mesure que l’on s’élève, ces derniers donnent l’impression que le dôme est beaucoup plus haut qu’il ne l’est en réalité. De la corniche au lanternon, on ne compte en effet que 6 mètres.

Restauration de la coupole de la chapelle de l’église des Cordeliers dans Culture et patrimoine coupole-chapelle-cordeliers-nancy

La coupole de la chapelle de l’église des Cordeliers avant sa restauration (Crédits photo : Groupe BLE Lorraine)

Débutés fin novembre, les travaux doivent s’achever en avril. Ils représentent un investissement de 300 000 euros. Ils visent à reboucher les fissures, à nettoyer les caissons, à réparer le décor de plâtre moulé qui comprends des angelots, des étoiles et le chiffre des Ducs François II et Charles IV, ainsi qu’à restaurer le décor peint du lanternon et les deux séraphins en fer blancs suspendus dans le vide. Désormais débarrassée du filet de protection placé en 2007 pour éviter toute chute de pierre, la coupole, qui est l’élément majeur du décor de la chapelle ducale, resplendira donc à nouveau depuis le sol.

Rappelons que la chapelle des Cordeliers est l’un des édifices lorrains les plus importants de la fin de la Renaissance. Elle s’inscrit dans la typologie des chapelles funéraires à plan centré, accolées à l’église, comme la chapelle des Médicis à Florence. Bien que communément appelée chapelle « Ronde », elle est en fait octogonale, le plan ayant sans doute été établi par Jean-Baptiste Stabili, ingénieur italien chargé des travaux des fortifications de Nancy. Les archives et les livres de comptes font, en revanche, explicitement mention des artistes qui ont œuvré dans l’édifice. Outre Siméon Drouin, Toussaint Marchal, Pierre Michel et Jean Richier, membre de la famille du célèbre sculpteur Ligier Richier, se sont illustrés.

16 janvier, 2013 à 21:12


Laisser un commentaire