Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Des poissons de la Seille

Un inventaire des espèces piscicoles présentes dans la Seille a permis de répertorier 25 espèces de poissons différentes : l’ablette, l’anguille, le barbeau, la bouvière, la brème, le brochet, le carassin argenté, la carpe cuir, le chabot, le chevesne, l’épinoche, le gardon, le goujon, la gremille, le hotu, l’ide melanote, la loche France, la loche de rivière, la perche, la perche soleil, le rotengle, le silure, le spirlin, la tanche et la vandoise.

Des poissons de la Seille dans Actualité brochet-seille

La Seille abrite une biodiversité aquatique riche et diversifiée (Crédits photo : Michel Loup)

Le recensement piscicole s’est concentré autour de neuf points, le long des 130 km de rivière. La Seille présente des conditions hydrologiques et des facles d’écoulement permettant la présence d’un cortège piscicole varié, comprenant aussi bien des espèces rhéophiles que d’eaux stagnantes.

La bouvière est l’espèce la plus représentée en nombre d’individus dans la Seille, tandis que le barbeau, le chevesne et le silure sont les espèces détenant les plus fortes biomasses, autrement dit le poids de poisson sur une surface donnée le plus important.

9 janvier, 2013 à 16:39


Un commentaire pour “Des poissons de la Seille”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Longue de 130 km, la Seille, dont la source est située à Azoudange en Moselle, se jette dans la Moselle à Metz après avoir traversé les départements de Meurthe-et-Moselle et de la Moselle. Elle effectue la moitié de son parcours en Moselle et sert de limite départementale entre Chambrey et Aulnois-sur-Seille. Les limites actuelles entre les deux départements sont en effet héritées de la frontière définie par le Traité de Francfort en 1871, la Seille ayant servi d’appui à la frontière franco-allemande entre 1871 et 1914.


Laisser un commentaire