Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Viable, Hayange-Florange est aussi compétitif !

Contrairement aux arguments développés par ArcelorMittal lors de l’annonce de la fermeture de la phase liquide de Hayange-Florange (voir : http://forumdeslorrains.forumactif.com/t1479p15-siderurgie-arcelormittal-sacrifie-la-filiere-liquide-lorraine-sur-lautel-des-profits), les courbes présentées sur un graphique d’un document interne du groupe dévoilé par la CFDT (Confédération Française Démocratique du Travail) prouvent que le site mosellan est tout à fait compétitif. Ces courbes comparent le prix de revient de la bobine d’acier fabriquée dans les cinq usines de la Division Nord, à savoir Gand, Brême, Dunkerque, Liège et Hayange-Florange. Le document montre que même si l’acier lorrain accuse un surcoût de 24 euros par tonne en raison du transport des matières premières, celui-ci est largement compensé par les excellentes performances des usines de la vallée de la Fensch. Ainsi, Hayange-Florange est avec Gand, l’usine intégrée la plus rentable de la Division Nord d’ArcelorMittal.

L’analyse de ce schéma confirme les conclusions du Rapport Faure qui avait démontré la viabilité du site de Hayange-Florange (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2012/08/12/hayange-florange-est-viable/). « Idéalement localisé par rapport à ses grands clients, le site intégré a véritablement « un sens économique et industriel ». Celui-ci se distingue d’ailleurs par la « qualité de ses produits » et par la « technicité de ses aciers à haute valeur ajoutée » issus de ses chaînes à froid.  

Le document révélé par la CFDT fait office d’une bombe. C’est en effet la première fois qu’ArcelorMittal reconnaît noir sur blanc la rentabilité effective du site lorrain.

(Source : France 3 Lorraine)

14 décembre, 2012 à 23:04


Un commentaire pour “Viable, Hayange-Florange est aussi compétitif !”


  1. Urgo écrit:

    Oui, le site est rentable, mais il faut faire un distinguo entre la filière à chaud qui est obsolète, et la filière à froid très compétitive. Avec une baisse de 30% de la demande d’acier en Europe, les hauts-fourneaux de Dunkerque sont plus compétitifs que ceux d’Hayange-Florange. Dorénavant les brames d’acier seront coulées à Dunkerque, et acheminées par le rail, jusqu’au train réversible de l’usine de Florange. Ainsi, la production de coils n’est en rien compromise, et l’usine à froid de Sainte-Agathe dispose toujours de matière première, pour assurer la production de tôles fines.


Laisser un commentaire