Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Super microscope électronique à Nancy-Saurupt

L’Institut Jean Lamour a dernièrement réceptionné à Saurupt l’un des plus puissants microscopes électroniques au monde en présence de Dan Shechtman, Prix Nobel de chimie 2011.

Grâce à sa fonction de transmission par balayage, ce super microscope est capable de déceler des détails de 0,08 nanomètres (10-9 mètres, soit un milliardième de mètre). Il permet par conséquent d’étudier la signature et la composition atomique de tous les corps examinés. Cette avancée considérable trouve de nombreuses applications dans les matériaux, mais aussi dans la biologie, avec par exemple la localisation et l’analyse des particules d’aluminium qui semblent jouer un rôle clé dans la maladie d’Alzheimer ou encore les conséquences des nanoparticules contenues dans certains cosmétiques sur l’environnement, ainsi que les possibilités de traitements hyperciblés de tumeurs (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2012/04/04/nanotechnologies-a-l%E2%80%99institut-jean-lamour-de-nancy/).

Fabriqué par la société japonaise Jeol, ce nouveau microscope a représenté un investissement de 3 millions d’euros (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/01/08/nancy-linstitut-jean-lamour-continue-dinvestir/). Il est ouvert à tous les chercheurs.

12 décembre, 2012 à 20:47


Laisser un commentaire