Accueil Actualité Menaces sur l’Harmonie Municipale de Metz

Menaces sur l’Harmonie Municipale de Metz

3 min lues
0
0
18

En décembre 2010, le maire de Metz a décidé de réduire de moitié le budget de l’Harmonie Municipale tout en incitant la formation à se monter en association. Après deux ans d’âpres négociations, les changements devraient prochainement aboutir. Ceux-ci vont se traduire par une cure de minceur de l’Harmonie qui va perdre 15 nouveaux musiciens sur les 70 qu’elle compte actuellement, ainsi que par le remplacement du chef d’orchestre. A la tête de l’ensemble depuis 22 ans, Jean-Louis Didier a en effet, « officiellement », fait valoir ses droits à la retraite en janvier. Le poste de sous-chef va également être supprimé. En réalité, tout tourne autour du budget de l’Harmonie. Il faut savoir que les musiciens vacataires, tous volontaires, touchent une indemnité de 500 euros par trimestre. Ce montant sert à couvrir les frais de déplacements des répétitions, des concerts et l’entretien de l’instrument personnel. Dorénavant, les indemnités des musiciens bibliothécaires-archivistes et du secrétaire sont supprimées et la tenue des concerts elle-même ne sera plus prise en charge par la Ville. L’orchestre devra en outre assurer sa propre promotion. Devenu amicale associative à la suite du changement de ses statuts, c’est désormais à lui de dénicher l’argent, ainsi que ses dates et lieux de représentation, dans et hors de Metz.

Rappelons que l’Harmonie Municipale de Metz est la plus ancienne du genre en France. Elle a été fondée en 1790 et s’inscrit dans la plus pure tradition des ensembles de l’Est. En 2012, que lui reste-t-il de « municipale » ?

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Lorraine-Dietrich : une marque, une histoire

C’est une voiture 100 % lorraine, comme en témoigne la croix qui lui sert de sigle. Même l…