Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Histoire et patrimoine à Pouilly

Au XIème siècle, époque de la fondation de Pouilly, village du Sud messin, il existait une petite chapelle dédié à Saint-Paul sur le côté de la route menant à Metz. Probablement détruite au début du XIIIème siècle, elle fut reconstruite par la noblesse de Pouilly et gérée par les évêques de Metz. En 1296, elle reçut le titre de mère-église, autrement dit paroisse mère, avant d’être dédiée à Saint-Rémy. Elle fut remaniée au XVIIIème siècle et au XIXème siècle.

Histoire et patrimoine à Pouilly dans Culture et patrimoine pouilly

Semblable à une chapelle, un petit oratoire mortuaire s’élève près de l’église et de l’entrée du vieux cimetière. Il fut érigé au XVIIème siècle par la famille de Tinceaux.

La croix de Pouilly, qui se trouve en bordure de la route aurait été érigée après 1920. Entourée d’une grille, elle est formée d’un pilier surmonté d’une croix, en bas de laquelle est sculptée une rose, l’un des attributs de la commune.

Pouilly possède enfin deux châteaux. Ils sont encore visibles au bord de la RD 913. Autrefois réunis par l’église, ils ont ensuite été séparés. Le château Puhl se trouve sur une placette et date du XVIIIème siècle. Il n’est malheureusement pas ouvert à la visite. Sa porte cochère et la petite porte qui l’accompagne ont des bossages du XVIIème siècle. On peut également apercevoir une tour carrée et massive qui se détache de l’édifice principal. Un souterrain menait à l’église et communiquait avec un autre qui aboutissait au château Georges. Ce dernier était habité par la famille Tinceaux. Il est accolé à l’église et date du XVIIème siècle. Derrière la grille, on peut voir une vase tour, caractéristique de la grosse maison lorraine. L’édifice conserve un beau toit aux chenaux sculptés et quelques fenêtres de style Renaissance aux meneaux de bois foncé. Au Moyen-âge, on y fabriquait des arbalètes. C’est ici que cette corporation avait son siège, dont le médaillon datant de 1500 avec les armoiries d’ivoire avec une croix cantonnée de quatre croisettes et une statue de Saint-Sébastien percée de flèches a été retrouvé.

4 novembre, 2012 à 22:16


3 Commentaires pour “Histoire et patrimoine à Pouilly”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    La Seille conserve encore des traces de salinité après son passage dans le Pays du Saulnois. S’il n’y a pas de salicorne dans le Sud messin, il reste une biodiversité intéressante. Par exemple, les prairies humides du Nord de Pouilly possèdent des espèces protégées.

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    Les Hanses furent créées au Moyen-âge car les marchands rencontraient des difficultés de transports et d’argent. Les artisans s’associèrent en confréries et en corporations pour produire plus. La corporation des arbalétriers s’installa dès le XIème siècle à Pouilly. Celle-ci s’institua en archiconfrérie. Composée d’un arc et d’une flèche pressée qu’on faisait vibrer, l’arbalète était considérée comme l’arme la plus puissante du Moyen-âge. Cet artisanat militaire avait pris ses quartiers au Château Georges. Des armoiries frappées sur un médaillon d’ivoire y ont été retrouvées. L’archiconfrérie d’arbalétriers de Pouilly déclina au XVIIème siècle et la production cessa.

  3. bloggerslorrainsengages écrit:

    Le calvaire de Pouilly, situé en bordure de la D913, est le premier site à intérêt patrimonial observable en entrant dans la commune en venant de Metz. Il est très abîmé en raison d’un tassement différentiel important du sol ayant entraîné une forte inclinaison, de salissures et de l’érosion. Des éclats de pierre sont par ailleurs manquants. Son architecture, en pierre de taille, se constitue d’une embrase massive, d’une colonne tronconique lisse magnifiquement surmontée d’un chapiteau d’ordre corinthien orné de feuilles de lauriers, de crosses et de fleurs, ainsi que d’une croix avec un Christ en métal. En raison du peu d’informations disponibles et sans inscription visible, son nom et sa date de réalisation restent inconnus.

    Une convention de souscription publique qui ouvre le lancement d’un appel au mécénat populaire a dernièrement été signée avec la Fondation du Patrimoine, afin de restaurer le calvaire. Le montant prévisionnel des travaux est estimé à 10 000 euros.


Laisser un commentaire