Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Le Mage d’Alteville

Le Lorrain Stanislas de Guaïta était surnommé le Mage d’Alteville. C’est effectivement dans ce château mosellan, près de l’Etang de Lindre et du village de Tarquimpol, qu’il est né en 1861 et mort 36 ans plus tard, en 1897. Compagnon d’études de Maurice Barrès à Nancy, il délaissa la poésie à partir de 1884 pour étudier les sciences secrètes. Sa bibliothèque renfermait plus de 2 200 ouvrages, livres et manuscrits rares et précieux traitant d’alchimie, de sorcellerie et d’illuminisme. La mort ne lui permit pas d’achever ses travaux importants, même si son œuvre a fait référence dans le domaine des sciences occultes. Il est l’auteur des Essais de sciences maudites et le fondateur de l’Ordre kabbalistique de la Rose-Croix (1888). Personnage étrange et très controversé, il était considéré comme un adepte de Satan par les uns et comme un véritable cabaliste chrétien par les autres.

Le Mage d’Alteville dans Culture et patrimoine chateau-dalteville

Le Château d’Alteville au milieu des étangs (Crédits photo : Chambres d’hôtes d’Alteville)

31 octobre, 2012 à 11:10


Laisser un commentaire