Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Dieuze : Des immigrés en guise de compensation ?

L’Etat français, via les services préfectoraux de la Moselle, envisage de loger à Dieuze dans des bâtiments du quartier militaire restés vacants depuis le transfert vers Pau du 13ème Régiment des Dragons Parachutistes (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2012/10/10/crise-du-logement-a-dieuze/) une partie des 369 demandeurs d’asile issus des Balkans (Albanie et Kosovo), installés pour l’instant dans un camp de fortune aménagé au cœur de la forêt jouxtant le quartier de Metz Belle-Croix. Toujours dans l’attente de véritables compensations (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2011/12/26/dieuze-le-cfim-prend-la-place-du-13eme-rdp/) depuis la signature du Contrat de Redynamisation des Sites de Défense (CRSD) dans le cadre des iniques et odieuses restructurations militaires (voir : http://forumdeslorrains.forumactif.com/t444-restructurations-militaires-en-lorraine), la cité du Saulnois n’en finit pas de l’avoir dans le dos (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/09/09/dieuze-la-dans-le-dos/). Les habitants sont fermement opposés à ce projet. Des centaines d’entre eux ont dernièrement manifesté devant la mairie de Dieuze avant de rejoindre la sous-préfecture de Château-Salins pour exprimer leur mécontentement et leur ras-le-bol.

21 octobre, 2012 à 15:48


3 Commentaires pour “Dieuze : Des immigrés en guise de compensation ?”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    22 familles d’immigrés originaires des Balkans, actuellement installées dans un camp de fortune près de Metz-Bellecroix, seront hébergées dans huit communes de Moselle-Est. Elles occuperont des logements vacants de la société immobilière « Sainte-Barbe Behren-lès-Forbach » à Farébersviller, Hombourg-Haut, Freyming-Merlebach, Cocheren, Saint-Avold, Folschviller et Faulquemont. Soit un total de 83 personnes, le plus souvent un couple avec un enfant. Les enfants seront scolarisés dans l’établissement le plus proche du nouveau domicile. Ces familles devront quitter le territoire si elles n’obtiennent pas le statut de réfugiés.

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    Le campement dans un parc de Metz-Bellecroix abritait près de 400 immigrés venus du Monténégro, du Kosovo, d’Albanie et de Serbie sous des tentes improvisées. La plupart ont été placés dans des foyers d’accueil mosellans, ainsi que dans des structures en Meurthe-et-Moselle, en Meuse, dans les Vosges et dans la Marne. 51 personnes ont ainsi été hébergées dans un centre de vacances à Languimberg, près de Sarrebourg. Reste maintenant à savoir combien de temps le terrain, qui devrait être prochainement nettoyé, restera inoccupé. En effet, des immigrés arrivent chaque week-end en provenance des Balkans.

  3. andré écrit:

    Ne tirez pas sur l’ambulance: Pourquoi les 22 familles originaires sont logés dans huit communes de Moselle-Est. Quand on connaît la situation de violence actuelle dans l’ancien bassin houiller, cambriolages violents en série chez des particuliers. Braquages de commerces, voitures qui flambent . Est-ce qu’il est judicieux d’y envoyer des « réfugiés »des Balkans? En effet ceux-ci sont connus pour leur » pacifisme et leur civilité ». Je propose qu’on les envoie dans le 16ème arrondissement afin d’équilibrer un peu les choses. Ou plus simplement à Metz dans les casernes délaissées par les militaires.


Laisser un commentaire