Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Vent de quiétude à Chieulles

Chieulles a l’aspect d’un petit village lorrain. Pour le découvrir, il faut quitter les grands axes routiers. Ses 412 habitants étaient autrefois surnommés les Baragouineurs. La chapelle Saint-Jean-Baptiste, avec son petit clocher, date de 1892.

Vent de quiétude à Chieulles dans Découverte chieulles

L’art de vivre dans la campagne messine à Chieulles (Crédits photo : Metz Métropole)

Le village a beau être au milieu des champs, son ban communal s’étend jusqu’à la Moselle. Sur près d’un kilomètre, la rive droite du fleuve est ainsi chieulloise, avec son atmosphère bien particulière : cabanons, petits ports improvisés pour les barques, pêcheurs …

Un peu en dehors du village, un superbe centre socioculturel a été construit en lisière des cultures. Deux petits lotissements ont également vu le jour. Ils rassemblent en tout une vingtaine d’habitations, dont plusieurs beaux exemples de petits collectifs discrets adaptés aux volumes du village lorrain. Un de ces nouveaux lotissements porte le joli nom d’Aux Quatre Vents. Le lieu était autrefois ouvert aux souffles du Plateau lorrain qui déploie ici ses larges perspectives. C’est là, au bord de la route qui en permet l’accès, que le regard est attiré par un ouvrage particulier : une noue. Autrement dit, un fossé végétalisé et paysager. Venant des champs avoisinants, il se décline en plusieurs bassins successifs, délimités par des murets de pierre. Le système permet de recueillir les eaux pluviales importantes, notamment en cas d’orages, maîtrisant les trop-pleins en amont grâce à ses bassins et évitant les risques d’inondations pour les riverains. L’eau ainsi retenue s’infiltre lentement dans le sol, dépolluée de manière naturelle par les plantes.

12 octobre, 2012 à 22:36


Laisser un commentaire