Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Histoire du livre à Metz

L’histoire du livre à Metz remonte au haut Moyen-âge. Les plus anciens témoignages datent de l’époque carolingienne. Il s’agit principalement des riches manuscrits du trésor de la cathédrale, dont la grande Bible de Tours et un psautier richement décoré, qui ont été offerts par Charles le Chauve à l’occasion de son couronnement dans la cathédrale de Metz, le 9 septembre 869.

Metz fut l’une des 70 villes d’Europe où l’on imprimait en 1482. Quatre publications sortirent des presses de Johannes Colini, un religieux de l’ordre des Carmes, associé à Gerhardus de Nova Civitate. Caspar Hochfeder, actif à Nuremberg de 1491 à 1499, pris la suite à Metz en août 1499.

C’est à Metz que fut établie la première imprimerie hébraïque de France. À l’instigation du grand rabbin Samuel Hellmann (1750-1765), Moyse May édita les premiers livres imprimés en hébreu en 1764 sur les presses de Joseph Antoine, imprimeur du roi. Metz rivalisa avec les meilleurs ateliers d’Allemagne et des Pays-Bas pendant plus d’un siècle.

Histoire du livre à Metz dans Culture et patrimoine enluminure-2-112x150

26 septembre, 2012 à 21:42


Un commentaire pour “Histoire du livre à Metz”


  1. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Avec plus de 1 000 livres traitant de l’ufologie, la médiathèque du Pontiffroy à Metz possède la collection la plus importante du genre en France.


Laisser un commentaire