Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Des futurs bébés de Peltre

C’est finalement à Peltre que seront enregistrées les 3 000 naissances annuelles attendues à la maternité du nouvel hôpital de Mercy qui remplacera fin 2012 l’établissement historique de la colline Sainte-Croix à Metz. La mention « né à Peltre » représente une charge de 300 000 euros par an pour cette commune de moins de 2 000 habitants qui ne dispose pas du personnel qualifié pour effectuer toutes les démarches. Il faut en effet accueillir les parents après la naissance, mais aussi délivrer des actes de naissance tout au long de la vie de l’enfant et procéder aux différentes modifications d’état civil (mariages, divorces, etc.). Pour chaque naissance, la commune a la charge du greffe pendant 100 ans. Or Peltre vote chaque année un budget de fonctionnement proche de 900 000 euros. La commune est par conséquent incapable d’assumer 300 000 euros de charge. Pensant que sa commune serait désignée pour l’enregistrement des naissances, le maire d’Ars-Laquenexy avait réussi à obtenir des financements de la communauté d’agglomération de Metz Métropole après trois ans de tractations politiciennes. Mais Peltre ne fait pas (encore) partie de Metz Métropole. Une anticipation des conséquences et une meilleure préparation auraient sans doute permis de désamorcer en amont cette situation ubuesque. A moins que l’idée finale était de forcer l’intégration de Peltre à la communauté d’agglomération messine, voire à Metz… Toujours est-il que le « né à Metz » est malheureusement en voie de disparition à terme.

bébé

9 septembre, 2012 à 21:46


Un commentaire pour “Des futurs bébés de Peltre”


  1. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Après treize mois de travaux, les personnels de la mairie de Peltre ont investi il y a quelques semaines leurs nouveaux bureaux aménagés dans une extension lumineuse et contemporaine de 3 600 mètres carrés accolée à l’ancienne mairie.

    Rappelons que depuis 2013, les 3 500 naissances annuelles comptabilisées au Pôle Mère-Enfant de Mercy sont enregistrées à Peltre. Les actes de décès de l’hôpital se font quant à eux à Laquenexy, l’établissement étant à cheval sur les deux bans communaux. Cette extension constitue un réel confort pour les visiteurs et le personnel municipal de Peltre, pour qui la gestion de l’état civil était devenue complexe dans des locaux anciens et inadaptés. Il faut dire qu’avant 2013, la commune enregistrait moins de dix naissances par an.


Laisser un commentaire