Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Investissements dans l’Usibor à Florange

Afin de répondre à la demande croissante des constructeurs automobiles, les premiers essais de la production d’Usibor grande largeur (1 800 mm) ont dernièrement débuté sur la ligne de galvanisation de Sainte-Agathe à Florange.

Investissements dans l’Usibor à Florange dans Actualité Usibor

ArcelorMittal avait en effet décidé d’investir en aval, dans l’usine à froid pour faire face aux perspectives très favorables qui accompagnaient la sortie d’acier pour l’automobile. 7,2 millions d’euros ont ainsi été consacrés au site de Sainte-Agathe pour aménager un creuset pour produire l’Usibor, acier haut de gamme conçu sur les sites de Mouzon, dans les Ardennes, et de Dudelange, au Luxembourg. Du personnel avait d’ailleurs été envoyé au Grand-duché pour être formé. Florange devrait également récupérer des salariés qui travaillaient dans la filière liquide chaude. Une soudeuse laser devrait également prochainement compléter l’équipement. Elle représente un investissement supplémentaire de plus de 8 millions d’euros.

Le secret de fabrication de cet acier provient de sa métallurgie. Celle-ci a été élaborée à l’automne 2010 chez ArcelorMittal Research à Maizières-lès-Metz. Usibor comprend un savant dosage de carbone, de manganèse et de bore, un élément léger qui favorise l’effet trempant. Plus léger et moins épais, cet acier est enfin plus écologique.

31 août, 2012 à 22:34


Un commentaire pour “Investissements dans l’Usibor à Florange”


  1. Groupe BLE Lorraine écrit:

    143 millions d’euros sur les 180 millions d’euros d’investissements promis par ArcelorMittal dans le cadre des compensations à la fermeture des hauts-fourneaux de Hayange sont programmés, soit 80 %. Sur ces 143 millions d’euros, la moitié est en cours de réalisation.

    Environ 40 millions d’euros seront ainsi investis pour moderniser les installations de laminage de l’acier Usibor, dont la moitié des 600 000 tonnes est produite en Lorraine à l’usine Sainte-Agathe de Florange. Dans le lot, 11 millions d’euros sont destinés à la soudeuse laser, 21 millions d’euros pour renforcer le train à chaud et près de 10 millions d’euros pour remettre à niveau le train à cinq cages de l’acier emballage, afin d’améliorer la production envoyée à l’unité d’étamage de Basse-Indre, près de Nantes.

    Un gazomètre doit également remettre d’aplomb la cokerie de Serémange appelée à devenir la troisième batterie de cokerie alimentant les hauts-fourneaux de Dunkerque. D’importants travaux sont en outre envisagés à la gare de triage d’Ebange pour faciliter les navettes de convois entre Serémange et Dunkerque.

    A noter enfin que le projet LIS (Low Impact Steelmaking), qui a remplacé ULCOS, a été lancé. ArcelorMittal participe à hauteur de 13 millions d’euros sur les 32 millions estimés pour ce programme. Un partenariat a dans ce cadre été signé avec l’Université de Lorraine. Le démonstrateur LIS devrait être testé sur un haut-fourneau de Dunkerque.


Laisser un commentaire