Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Croissance du verger lorrain

Entre 2000 et 2010, le verger producteur de prunes (mirabelles, quetsches, etc.) a augmenté de 8 % en Lorraine. Dans le même temps, celui de l’ensemble des zones de production françaises a diminué de 30 %. Le Sud-Est accuse par exemple une réduction de son verger de prunes de 27 %. Troisième territoire concerné, l’Aquitaine progresse de 3 %, mais se prépare à des lendemains difficiles. Le Sud-Ouest était en effet jusqu’à présent la seule région où l’arboriculture disposait d’aides européennes. Si bien que dans ce domaine, la Lorraine a une formidable carte à jouer. La filière y est structurée de longue date et s’est dotée d’outils performants. Elle a également mécanisé la cueillette et investi dans du matériel de surgélation. Les producteurs se sont par ailleurs regroupés au sein de trois coopératives (Jardins de Lorraine, Vergers de Lorraine et Coteaux de Lorraine) et travaillent avec un important distributeur (Véga Fruits). Le verger lorrain possède par conséquent de solides atouts pour affronter la concurrence. D’autant qu’il dispose avec la mirabelle de Lorraine de la plus séduisante des ambassadrices. Les arboriculteurs lorrains entendent néanmoins diversifier leur production, afin d’avoir une récolte en continu et d’ouvrir le verger lorrain à d’autres saveurs. Un véritable changement d’esprit.

24 août, 2012 à 11:41


2 Commentaires pour “Croissance du verger lorrain”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Les producteurs de mirabelles de Lorraine se sont engagés dans un programme de dynamique arboricole régionale appelé « Dar Dar ». Celui-ci vise à replanter 200 hectares de vergers, dont de nombreux mirabelliers, mais aussi d’autres espèces d’arbres fruitiers (quetschiers, pruniers, etc.) dans le but d’augmenter très fortement le potentiel du verger lorrain. Ce programme devrait porter ses fruits d’ici sept à huit ans. Il ressemble à celui lancé il y a une trentaine d’années par une poignée de producteurs qui avait permis d’éviter la disparition des mirabelliers en Lorraine. Il y en a aujourd’hui plus de 250 000 qui assurent plus de 80 % de la production mondiale de ce fruit très fragile, dont la saisonnalité ne peut être modifiée.

    Rappelons que la mirabelle représente 70 % de la production du verger lorrain. Le reste se répartie entre la quetsche, la cerise aigre, la pomme, la pêche et l’abricot.

    La Lorraine dispose d’une carte à jouer dans la refonte des zones de production de fruits. D’autant plus que les caractéristiques argilo-calcaires de son sol devraient bénéficier des effets du réchauffement climatique.

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    On compte 120 arboriculteurs en Lorraine. La filière représente 600 emplois équivalents temps plein. Le Plan « DAR-DAR » (Développement de l’Arboriculture Régionale) vise à planter 200 nouveaux hectares d’arbres fruitiers d’ici 5 ans, essentiellement des mirabelliers. Il s’agit d’étendre le périmètre de présence des mirabelliers, afin de gagner quelques jours sur une saison courte mais dense.


Laisser un commentaire