Accueil Culture et patrimoine Restauration des piles de l’aqueduc d’Ars-sur-Moselle

Restauration des piles de l’aqueduc d’Ars-sur-Moselle

1 min lues
2
0
4

La restauration de l’aqueduc gallo-romain est loin d’être terminée. Après les 17 grandes piles de Jouy-aux-Arches, le bassin romain et la pile isolée d’Ars-sur-Moselle, l’entreprise Chanzy-Pardoux s’est vu confier le chantier de restauration des six piles de l’aqueduc gallo-romain du IIème siècle après J-C situées entre Ancy-sur-Moselle et Ars-sur-Moselle. Les travaux d’une durée de quatre ans ont démarré au printemps dernier. Ils représentent un investissement de 3,1 millions d’euros. Les piles usées de l’aqueduc gallo-romain d’Ars-sur-Moselle étaient emmaillotées dans de solides cordages depuis deux ans pour des raisons de sécurité.

Aqueduc Ars-sur-Moselle

L’aqueduc gallo-romain d’Ars-sur-Moselle va être restauré (Crédits photo : François BERNARDIN)

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Culture et patrimoine

2 Commentaires

  1. bloggerslorrainsengages

    11 novembre, 2012 à 19:42

    Construit au début du IIème siècle pour alimenter les thermes et les fontaines de Metz, l’aqueduc romain a laissé des vestiges importants. L’ouvrage permettait de transporter sur plus de 22 km les eaux captées à la source des Bouillons de Gorze jusqu’à l’antique Divodurum Mediomatricorum. Afin de traverser la vallée de la Moselle, la construction souterraine est devenue aérienne sur 1,125 km. Du pont-aqueduc, il subsiste aujourd’hui sept arches du côté d’Ars-sur-Moselle et seize autres récemment restaurées à Jouy-aux-Arches.

    Ce patrimoine, d’une grande qualité architecturale et archéologique, mérite d’être mis en valeur. C’est pourquoi la Communauté de Communes du Val-de-Moselle a créé un parcours de découverte de l’aqueduc matérialisé par onze panneaux d’information répartis en sept stations. Ceux-ci présentent l’histoire, le fonctionnement et les techniques de construction utilisées à l’aide de photos et de schémas.

  2. bloggerslorrainsengages

    29 juin, 2013 à 12:24

    Afin de présenter et d’expliquer l’histoire de l’ancien aqueduc gallo-romain, un parcours comprenant onze panneaux didactiques répartis en sept stations a dernièrement été aménagé le long des impressionnants vestiges, à Jouy-aux-Arches.

    Construit au début du IIème siècle pour alimenter les thermes et les fontaines de Divodurum Mediomatricorum (Metz), l’aqueduc permettait de transporter, sur plus de 22 km, les eaux captées à la Source des bouillons de Gorze. Pour traverser la vallée de la Moselle, l’ouvrage souterrain devenait aérien sur 1,125 km grâce à un pont aqueduc. Il en subsiste encore aujourd’hui sept arches du côté d’Ars-sur-Moselle et seize autres du côté de Jouy-aux-Arches.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Une pétition pour les langues de Lorraine

Suite au dépôt de quatre propositions de loi sur le statut des langues régionales à l’asse…