Centre de ressources numériques sur la Lorraine
  • Accueil
  • > Actualité
  • > Des fouilles archéologiques de la LGV Est-européenne en Lorraine

Des fouilles archéologiques de la LGV Est-européenne en Lorraine

Entre juillet 2009 et avril 2012, l’INRAP (Institut National de la Recherche en Archéologie Préventive) a mené 13 fouilles archéologiques sur la portion lorraine des 106 km de la seconde phase du tracé de la LGV Est-européenne entre Baudrecourt et Vendenheim. Des vestiges de plusieurs périodes, allant de l’âge du Fer au Moyen-âge, ont été mis au jour. Mais ce sont surtout des occupations gallo-romaines, des villas et des temps, qui ont été étudiées, notamment à Conthil, Bassing (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/06/07/decouverte-dune-villa-gallo-romaine-a-bassing/), Hérange et Belles-Forêts …

Sept mardelles ont également été étudiées à Belles-forêts, Loudrefing et Haut-Clocher. Ces mares creusées naturellement, qui sont une spécificité du sol mosellan, constituent des pièges pour les pollens et les matières organiques. Elles permettent notamment de conserver le bois. Dans les années 1980, des mardelles avaient été fouillés aux alentours de Boulange. Il y en a également à Yutz et à Farébersviller. Dans les mardelles retrouvées sur le tracé de la LGV Est-européenne dans le Pays de Sarrebourg, les archéologues ont exhumé des ustensiles liés à la vie quotidienne de l’époque gallo-romaine, mais aussi un tabouret datant du IXème siècle, des pièges à gibier d’eau, ainsi qu’un panier du Vème siècle composé de fines planches de sapin de quelques millimètres d’épaisseurs assemblées sur une ossature en osier. Il pourrait s’agir de la plus ancienne ruche connue.

27 juin, 2012 à 19:38


Laisser un commentaire