Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Une scierie écologique des temps anciens

Nichée dans une vallée perdue du Lunévillois, la scierie hydraulique de Machet demeure l’unique vestige d’une pratique économique disparue. Plus que centenaire, elle est une étape de la route des énergies renouvelables. Cet itinéraire relie plusieurs structures du secteur qui mettent en avant une pratique propre, à l’image des éoliennes d’Igney ou de la ferme de méthanisation de Migneville (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/03/14/biogaz-une-initiative-lorraine/).

Une scierie écologique des temps anciens dans Culture et patrimoine scierie-de-Machet

La scierie de Machet, nichée dans la vallée (Crédits photo : A. Gérard)

Sur les contreforts du piémont vosgien, cette scierie d’un autre âge se dissimule au sein d’une forêt de conifères, arrosée par le Val, un ruisseau limpide. Elle a réussi à échapper à la disparition due à la mécanisation des entreprises artisanales de sciage du début du siècle dernier. La scierie de Machet tire son énergie de la force de l’eau. Une eau puisée quarante mètres plus haut à partir d’un canal de dérivation d’un petit cours d’eau. Une conduite forcée la projette jusqu’à la turbine de la scierie. Comme elle ne pouvait pas rivaliser économiquement avec d’autres structures ultra modernes, son propriétaire l’a orientée dans une démarche d’insertion professionnelle, ainsi que sur le bûcheronnage et le travail en forêt. Elle tourne aussi pour des commandes ponctuelles, du sciage sur liste, pour des particuliers et des entreprises.

La scierie pourrait également servir de fer de lance au développement de la filière acacia en Lorraine, une essence qui constitue un excellent substitut aux bois exotiques pour le mobilier d’extérieur. Dans cette optique, un atelier de menuiserie a été créé à Val-et-Châtillon. Celui-ci conçoit des piquets en acacia pour l’Office National des Forêts, mais aussi des composteurs en pin et en acacia.

La scierie de Machet est aujourd’hui le témoin d’une activité économique d’un âge révolu qui valorisait le travail des hommes de peine et de sueur. Un travail dur, âpre, dangereux et ingrat. Les grumes sortaient débitées en tranches dans le vrombissement d’un moteur actionné par une poulie folle tournant à l’eau. Après la fin de cette activité, ces hommes, qui ont choisi de ne pas quitter leurs terres, sont restés sans emploi.

21 juin, 2012 à 21:31


3 Commentaires pour “Une scierie écologique des temps anciens”


  1. kuchly écrit:

    bonjour,

    Je recherche des piquets en acacia, en avez-vous ?
    Longueur d’1,60m ou 1,80m pour 100 pièces
    A quel tarif ?

    Cordialement

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    Bonjour,

    Merci de votre message, mais veuillez vous adresser directement à l’équipe de la scierie pour ces informations : http://www.machet.eu/#contact2.

    Cordialement,

    Le Groupe BLE Lorraine.

  3. Vincent Foinant écrit:

    Machet production a maintenant son site web et vous propose de découvrir toutes ses activités.
    http://machetproduction.wordpress.com/

    On est spécialisé dans les piquets !


Laisser un commentaire