Accueil Actualité Carnet rose dans les parcs animaliers lorrains

Carnet rose dans les parcs animaliers lorrains

2 min lues
1
0
115

Le zoo d’Amnéville n’a jamais connu pareil baby-boom : une nuée de petits rapaces, quatre singes-écureuils, une antilope, des mangoustes, un gros bébé hippopotame nommé Bouli, un tapir, deux lynx, deux loups blancs, deux léopards des neiges et le premier vautour à tête blanche né en captivité en Europe depuis 1989. C’est la première année qu’il y autant de naissances au zoo d’Amnéville (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/10/20/carnet-bleu-au-zoo-damneville/). Un record attribué aux belles journées hivernales.

Même son de cloche au parc animalier de Sainte-Croix, à Rhodes, où 400 bébés sont arrivés au printemps : cochons, faons ou encore vautour. Avec plus de 1 500 animaux, répartis sur une surface totale de 120 hectares, le parc enregistre chaque année plusieurs centaines de nouveau-nés. Le nombre de naissances n’est donc pas un record. L’année 2012 reste toutefois exceptionnelle et a réservé quelques surprises, tant au public qu’aux employés du parc. 5 louveteaux ont ainsi agrandi l’une des trois meutes. C’est assez rare d’avoir autant de petits dans une même portée. La jument ardennaise a, elle aussi, agrandi la liste. Une première à Sainte-Croix.

Tous ces bébés animaux ne resteront pas en Lorraine. Ils peuvent en effet être envoyés dans d’autres parcs en fonction des besoins.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

Un commentaire

  1. bloggerslorrainsengages

    17 août, 2012 à 16:50

    Un bébé orang-outang est né le 15 juillet dernier au zoo d’Amnéville. Une telle naissance en captivité est rarissime. En effet, soit les bébés meurent très rapidement après leur naissance, soit leur maman ne s’en occupe pas. Baptisé Dwi, le petit mesure 35 cm et pèse un peu plus de 1,5 kg. Fruit des amours de Ludi et de Julita, en couple depuis mars 2007, le bébé orang-outang tout ébouriffé s’inscrit dans les programmes européens d’élevage pour les espèces en danger. En raison de la déforestation pour la production intensive d’huile de palme, les orangs-outangs font partie des espèces les plus menacées au monde. L’équivalent d’un terrain de foot disparaît chaque seconde dans les forêts primaires de Bornéo et de Sumatra.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Nancy : d’une communauté urbaine à une métropole ?

La Communauté Urbaine du Grand Nancy (CUGN) devrait obtenir le statut de métropole courant…