Accueil Actualité Restauration du Beffroi de Thionville

Restauration du Beffroi de Thionville

2 min lues
2
0
25

Le Beffroi de Thionville poursuit sa cure de rajeunissement. La deuxième phase d’un long chantier a dernièrement commencé. Elle devrait durer onze mois et représente un investissement de près de 700 000 euros TTC.

Restauration du Beffroi de Thionville dans Actualité beffroi-Thionville-restauration

Le Beffroi de Thionville est en cours de restauration (Crédits photo : thionville.fr)

Cette seconde tranche concerne la restauration des façades de la tour avec son escalier hélicoïdal et de la façade de la cage d’escalier Nord. La réfection des charpentes et de la couverture, la rénovation des parements enduits, des encadrements et des fenestrages en pierre de Jaumont, ainsi que le renforcement et la consolidation de la coursive seront également entrepris.

Rappelons que le bâtiment et sa tour emblématique ont été édifiés au XIVème siècle. Le Beffroi fut remanié à de nombreuses reprises pour lui donner son allure actuelle si caractéristique avec sa toiture d’ardoises, sa lanterne, son chapeau et son bulbe en oignon. Au-dessus de l’entrée, on peut admirer une magnifique fenêtre gothique d’origine. Une porte de même style, qui correspondait à l’entrée initiale, donne sur le Rue de la Tour. A l’intérieur, le visiteur peut découvrir les trois salles voûtées d’ogives qui servirent de prison pour les bourgeois sous l’Ancien Régime.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

2 Commentaires

  1. bloggerslorrainsengages

    8 décembre, 2012 à 18:16

    Lors de sa reconstruction au XVIIIème siècle, l’église Saint-Maximin de Thionville n’a pas été orientée dans les règles de l’art, en raison de contraintes militaires. Normalement, le chœur d’une église est orienté vers l’Est et l’entrée vers l’Ouest. Saint-Maximin est à l’envers. Dans le cadre du chantier qui est actuellement mené à l’intérieur de l’édifice, le chœur va être tourné vers l’Est.

  2. Groupe BLE Lorraine

    18 septembre, 2015 à 22:51

    Le bâtiment qui accueille aujourd’hui l’hôtel de ville de Diddenowen (Thionville) est un ancien couvent hôpital des Clarisses, ordre implanté au Luxembourg depuis le XVIème siècle et présent à Diddenowen depuis 1629. L’édifice est inscrit aux Monuments Historiques depuis 1991.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Sauvons le régime minier !

Yves Bur, un député UMP alsacien, préconise dans un rapport l’accélération de la convergen…