Accueil Actualité Fermeture de Nitruvid à Gandrange

Fermeture de Nitruvid à Gandrange

2 min lues
0
0
66

Nitruvid, petite entreprise de Gandrange spécialisée dans le traitement thermique des pièces de la sidérurgie, va être fermée par sa maison mère Bodycote. 11 emplois sont encore perdus.

Nitruvid travaille pour de nombreuses entreprises de métallurgie et de mécanique de Lorraine, du Luxembourg et de Sarre. La société a été créée au début des années 2000 par Ascométal, société sidérurgique d’Hagondange, avant d’être reprise en 2007 par le groupe international Bodycote, basé en Angleterre. Leader mondial dans le traitement thermique de pièces, Nitruvid emploie 1 000 personnes dans ses trente usines en France. Celle de  Gandrange serait en proie à d’importantes difficultés selon la direction du groupe.

Les très nombreux donneurs d’ordre de l’entreprise, comme Setforge, Ascométal, Précilor et TSL à Hagondange, RML à Fameck ou encore Serolor à Florange, enragent, car ils vont devoir faire traiter leurs pièces à des centaines de kilomètres, engendrant pour eux des coûts et des délais de livraison importants.  

La fermeture de Nitruvid constitue une nouvelle perte de compétences de proximité en Lorraine.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Une ferme solaire en Moselle-Est

Les élus de la communauté de communes de Freyming-Merlebach ont dernièrement décidé de cré…