Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Créer une nouvelle aciérie à Gandrange

Le Groupe BLE Lorraine soutient l’idée de la Confédération Générale du Travail (CGT) de construire une nouvelle aciérie électrique à proximité du Laminoir à Couronnes et à Barres (LCB) de Gandrange (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2011/07/10/investissement-a-gandrange/), seul rescapé du cataclysme de 2008 (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/gandrange/). Cette idée a en effet sa logique économique et environnementale.

Continuer ainsi à approvisionner le LCB avec des billettes venant de Duisbourg, de Hambourg ou de Varsovie fragilise plus que jamais l’outil. Ce dernier ne bénéficie pas d’un approvisionnement optimal des billettes, la priorité étant donnée au site allemand de Duisbourg. Il est également pénalisé par le prix élevé de cette matière première livrée de sites de production lointains.

Pourtant, le LCB lorrain fabrique des produits très techniques à haute valeur ajoutée à destination de l’industrie automobile.

La construction d’une aciérie électrique représenterait un investissement de long terme estimé à 120 millions d’euros. Il réduirait considérablement les coûts environnementaux et permettrait aussi de structurer la filière recyclage qui essaye d’émerger en Lorraine. Il répondrait par ailleurs aux doléances de la fédération des ferrailleurs qui cherche des débouchés en France. Son financement reposerait sur un engagement de partenaires industriels, ainsi que sur le soutien du Fonds Stratégique d’Investissement (FSI) et des collectivités territoriales dans le cadre d’une véritable politique industrielle locale.

Mais la clique Mittal ne veut pas entendre parler de ce projet qui n’entre pas dans le cadre de sa stratégie financière spéculative à court-terme (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2011/09/11/siderurgie-arcelormittal-sacrifie-la-filiere-liquide-lorraine-sur-lautel-des-profits/).

15 mai, 2012 à 22:16


Un commentaire pour “Créer une nouvelle aciérie à Gandrange”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Alors que Florange refuse de mourir, Gandrange refait surface, du moins dans l’actualité. Ces deux sites clé de la sidérurgie lorraine ont été propulsés au cœur de la campagne présidentielle française. Point de ralliement de l’anti-sarkozysme, ils représentent également le symbole d’une industrie lorraine qui veut résister aux projets financiers mondialisés d’ArcelorMittal.

    Le plan industriel alternatif présenté ci-dessus pérenniserait le LCB dans un contexte très porteur pour les aciers longs carbone. Le site de production emploie encore 350 personnes rescapées du complexe de Gandrange, après la perte de 575 emplois en 2008 suite à la fermeture de l’aciérie et du train à billettes.


Laisser un commentaire