Accueil Actualité Prise en charge de la maladie d’Alzheimer

Prise en charge de la maladie d’Alzheimer

2 min lues
3
0
34

En 2004-2005, les projets de créations d’unités Alzheimer avaient été bloqués car l’Etat français n’avait pas les financements. Ils ont été relancés en 2007-2008 et commencent à voir le jour.

En Moselle, le nombre de places sera de 1 035 en 2015. Cette donnée tient compte des hébergements permanents, temporaires et des accueils de jour. Le département dispose actuellement de 645 places effectives, ce qui signifie que 390 places sont en cours de construction. Lorsque tous les programmes seront terminés, la Moselle comptera en moyenne 9,72 lits Alzheimer pour 1 000 personnes âgées de plus de 75 ans. Le territoire de Metz sera le mieux pourvu (12,84), devant celui de Sarreguemines-Bitche (9,24) et celui de Thionville. Le Bassin houiller sera en revanche le moins bien doté en la matière (8).

La Meurthe-et-Moselle dispose quant à elle actuellement de 425 places spécifiquement dédiées aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, auxquelles s’ajoutent 87 hébergements temporaires et 191 accueils de jour. D’ici 2013, six nouveaux établissements seront construits, principalement dans le Nord du département, comme à Villerupt, Lexy, Homécourt et Ville-Houdlément. Ces établissements représentent 474 places, dont 104 sont des lits Alzheimer.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

3 Commentaires

  1. bloggerslorrainsengages

    11 mai, 2012 à 19:37

    L’hôpital Le Kem, situé à Thionville, a dernièrement ouvert deux nouvelles unités Alzheimer. Les 28 lits de la structure de 2 900 mètres carrés de surface utile ont trouvé preneur en quatre jours. Ces deux unités ont représenté un investissement de 4,5 millions d’euros. 35 personnes ont été recrutées. Elles formeront une équipe pluridisciplinaire composée d’un médecin, d’infirmières, d’aides-soignantes auxiliaires de vie, de psychologues, de kinésithérapeutes et d’ergothérapeutes. La balnéothérapie, le jardinage et un espace Snoezelen qui permettra l’éveil des sens devrait être développés au sein de la structure.

    A noter enfin que l’hôpital thionvillois a également ouvert une unité spécifique en psycho-gériatrie de 16 lits. Ce service permettra d’accueillir les personnes non violente qui souffrent de dépression, d’anxiété et de déambulation.

  2. bloggerslorrainsengages

    24 novembre, 2012 à 12:50

    Une extension de la maison de retraite Sainte-Croix, à Bouzonville, est programmée, afin d’accueillir une nouvelle unité destinée aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Les travaux devraient durer jusqu’au dernier trimestre 2013, pour une ouverture de l’unité en 2014. Ils représentent un investissement de 3,5 millions d’euros. Cette nouvelle unité comportera 14 lits. Une dizaine de personnes sera embauchée pour gérer ce service spécifique qui fait cruellement défaut dans le Pays de Nied. A noter que la maison de retraite de Bouzonville dispose actuellement de 66 places.

  3. Groupe BLE Lorraine

    4 octobre, 2013 à 21:37

    25 000 personnes seraient atteintes de la maladie d’Alzheimer en Lorraine. Dans 60 % des cas, les malades sont pris en charge à domicile par un membre de la famille, souvent le conjoint, qui voit sa vie bouleversée. Celui-ci doit en effet faire le deuil difficile d’une personne aimée qui disparaît sans mourir. La clinique Saint-François de Forbach est l’un des premiers établissements lorrains à organiser des stages à destination des aidants, afin d’alléger leur fardeau.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Chômage : hausse de 20% en Lorraine

Le Conseil économique et social (CES) de Lorraine a dernièrement présenté  son premier &la…