Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Les vols low-cost font leur retour à MNL

Après la fin en os de boudin de Myair en 2007 à l’aéroport Metz-Nancy-Lorraine (MNL), la toute nouvelle compagnie espagnole Volotea a dernièrement annoncé l’ouverture d’une ligne low-cost entre la Lorraine et Nantes à compter du 1er août 2012.

La compagnie ambitionne de devenir un acteur important des courts et moyens courriers européens. Son modèle économique consiste à relier les principales capitales régionales sans escale. Si bien qu’un aller-retour sera effectué trois par semaine tous les mardis, jeudis et dimanche entre MNL et Nantes. Le tout pour un prix de lancement défiant toute concurrence. Les vols sont en effet vendus sur le site internet à partir de 29 euros l’aller-simple, taxes comprises. Il est possible d’ajouter différentes prestations comme l’enregistrement d’un bagage (15 euros), le choix du siège (2 euros), l’embarquement en priorité (10 euros) et l’enregistrement de bagages spéciaux (30 euros). 

Certains doutent de la pertinence de l’ouverture d’une telle ligne, les deux destinations étant en effet déjà desservies quotidiennement par le TGV au départ de Louvigny. C’est d’ailleurs ce qui avait poussé Air France à fermer cette ligne fin 2007. Celle-ci avait atteint sa meilleure fréquentation en 2000, avec 13 000 passagers. Elle était desservie par un petit avion de 30 places, dont le taux de remplissage était de 60 %. Volotea voit plus grand. La nouvelle compagnie affrètera un Boeing 717 de 125 sièges. Sachant que le taux de remplissage d’un vol low-cost doit être de 80 % pour être rentable, le pari est ambitieux. Mais c’est bien. L’idée est de proposer des prix inférieurs au TGV pour un trajet de 85 minutes, contre 4h30. La ligne dispose encore d’un potentiel non négligeable, puisque 6 000 passagers effectuent encore le trajet via le hub de Lyon Saint-Exupéry.

Du 1er août au 27 octobre, la compagnie espagnole mise sur 9 000 passagers, en remplissant tous ses avions. Si le succès est au rendez-vous, les vols pourraient être reconduits en hiver et au printemps prochain. Enfin, Volotea n’exclut pas d’ouvrir de nouvelles lignes vers des villes françaises et européennes à partir de MNL.

28 avril, 2012 à 0:01


5 Commentaires pour “Les vols low-cost font leur retour à MNL”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Il faudra finalement attendre le 11 septembre pour voir décoller la compagnie aérienne low-cost Volotea de Metz-Nancy-Lorraine (MNL). Celle-ci a en effet repoussé d’un peu plus d’un mois le démarrage de sa liaison vers Nantes, initialement programmée le 1er août. La compagnie a estimé que ce mois n’était pas le meilleur pour se lancer, puisque les vacanciers sont plus au Sud à cette époque de l’année. Du coup, le calendrier est décalé. Les trois liaisons hebdomadaires qui devaient s’arrêter le 25 octobre seront donc prolongées sur le mois de novembre. Des négociations sont par ailleurs menées pour faire évoluer les horaires, afin de séduire une clientèle d’affaires.

    L’aéroport lorrain travaille également avec la même compagnie sur l’ouverture de destinations plus exotiques pour l’été 2013, comme les Baléares. Cela dit, l’opération est risquée, car une telle desserte risque de venir concurrencer directement l’offre charter, un des points forts de MNL. Enfin, compte tenu des importantes communautés italiennes et portugaises qui se trouvent en Lorraine, il existe un vrai potentiel vers ces destinations.

  2. Martin écrit:

    Pour quoi pas une liaison. MNL vers Madrid puis Lisbone ou Porto?

  3. bloggerslorrainsengages écrit:

    La nouvelle compagnie low-cost espagnole Volotea privilégie l’aéroport de Strasbourg-Entzheim à celui de Metz-Nancy-Lorraine (MNL). Celle-ci a pour ambition de relier les capitales régionales européennes. Elle mène dans cette optique une politique très offensive sur le marché aérien français depuis l’été.

    Si l’offre depuis Strasbourg est déjà bien fournie avec quatre destinations (Montpellier, Bordeaux, Nantes et Biarritz), on ne voit rien venir du côté de MNL. Les passagers lorrains doivent en effet se contenter depuis mi-septembre d’une seule ligne vers Nantes. Programmée trois fois par semaine, celle-ci ne cesse de subir des ajustements. Elle évolue sur une tendance positive même si elle n’atteint pas encore les objectifs fixés par la compagnie.

  4. bloggerslorrainsengages écrit:

    Après à peine quatre mois, l’expérience Volotea touche déjà à sa fin à MNL. Initialement prévue jusqu’au 30 mars 2013, l’exploitation de la ligne vers Nantes, qui a débuté mi-septembre, s’achèvera le 6 janvier prochain en raison d’un taux de remplissage des avions insuffisant. Pour que la ligne soit rentable, il fallait au minimum 80 passagers par vol, ce qui était le cas au lancement. Depuis, les avions plafonnent à 50 passagers.

    En réalité, Volotea préparait déjà depuis quelques temps son désengagement de la Lorraine, en multipliant les annulations de rotations en fin d’année 2012, en évoquant un arrêt d’exploitation momentané début 2013 et en ouvrant de nouvelles lignes vers Biarritz, Toulon, Ajaccio et Bastia depuis Strasbourg après celles vers Bordeaux, Montpellier et Nantes.

    Ces annonces ne sont pas bonnes pour MNL. L’ouverture de lignes low-cost vers la Corse va concurrencer ses liaisons estivales vers l’Île de Beauté, qui constituent justement l’un de ses derniers points forts.

    Par ailleurs, la compagnie low-cost espagnole Vueling desservira Barcelone à partir du 17 mai 2013 au départ de l’aéroport du Findel au Luxembourg. Le Britannique Easy Jet y a quant à lui lancé le 29 octobre une ligne vers Londres-Gatwick.

  5. bloggerslorrainsengages écrit:

    Face à la concurrence accrue des low-cost, Air France-KLM réagit. La compagnie a dernièrement officiellement lancé à l’aéroport Metz-Nancy-Lorraine (MNL) HOP! Ce concept différent atterrit sur un marché local déjà très actif.

    L’idée est de proposer une offre entre le low-cost et le classique. Un concept hybride qu’Air France appelle le « value-cost » et que pratiquent d’autres grandes compagnies aériennes. HOP ! n’a rien de révolutionnaire. Elle résulte ni plus ni moins du regroupement de trois compagnies régionales françaises (Airlinair, Brit Air et Régional). La différence repose dans une politique tarifaire qui se décline désormais sur trois niveaux. Le tarif Basic comprend des prix d’appels à partir de 55 euros l’aller simple, auxquels il faut ajouter 15 euros pour enregistrer un bagage. Le tarif Basic Plus propose des services supplémentaires, tandis que le tarif Maxi Flex, l’offre historique, permet de modifier la réservation sans supplément et de bénéficier de tous les services gratuitement.

    L’aéroport lorrain constitue « une base importante » du nouveau réseau avec quatre destinations en France en liaison directe et 23 destinations en France et en Europe via le hub de Lyon. Hop! propose cet été depuis MNL trois vols par jour en semaine et deux le week-end vers Lyon-Saint Exupéry, ainsi qu’une rotation quotidienne vers Nice-Côte d’Azur et des vols directs vers Ajaccio et Calvi tous les samedis jusqu’au 5 octobre. Les 23 destinations supplémentaires proposées via Lyon sont Biarritz, Bordeaux, Brest, Caen, Clermont-Ferrand, La Rochelle, Lille, Limoges, Lorient, Marseille, Montpellier, Nantes, Pau, Poitiers, Rennes, Barcelone, Bologne, Bruxelles, Düsseldorf, Milan, Rome, Stuttgart et Venise. A noter que la desserte de Lyon, qui a accueilli 59 000 passagers en 2012, enregistre une hausse de trafic de 20 % depuis avril 2013, par rapport à la même période l’année dernière.


Laisser un commentaire