Accueil Actualité Travaux dans les piscines messines

Travaux dans les piscines messines

1 min lues
4
0
62

La Ville de Metz se lance dans un programme d’investissements sur plusieurs années, afin d’améliorer les performances énergétiques de ses quatre piscines, à savoir la piscine Olympique Lothaire et celles du square du Luxembourg, de Belletanche et Bon Pasteur.

Les travaux, qui s’étendront de janvier à septembre 2013, permettront d’optimiser la consommation d’eau et d’énergie. Ils concerneront l’isolation des bâtiments, le système de ventilation, les installations thermiques et le traitement de l’eau.

Les bassins bénéficieront par ailleurs dès 2012 de 475 000 euros pour se doter d’un système de contrôle d’accès permettant de comptabiliser le nombre d’entrées en temps réel. Il sera ainsi possible de mobiliser plus ou moins de personnels en fonction des pics d’arrivées et de prouver que les bassins sont réellement complets avant d’en refuser l’accès.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

4 Commentaires

  1. bloggerslorrainsengages

    11 mai, 2012 à 19:41

    La Vile de Metz a également entrepris la rénovation thermique et énergétique de huit gymnases, à savoir le COSEC Paul Valéry, le gymnase Malraux, le COSEC de Devant-les-Ponts, les COSEC de Queuleu, Magny et du Dauphiné, le COSEC Arsenal et le gymnase de la Patrotte. Ces travaux, qui représentent un investissement de 4,7 millions d’euros, visent à réduire de 50 % les consommations énergétiques actuelles et de 75 % les émissions de gaz à effet de serre. Le programme des travaux s’articule autour de trois axes : la reprise de l’isolation de l’enveloppe des bâtiments, l’amélioration de l’efficacité des systèmes de chauffage et de ventilation existants et l’adaptation de l’accessibilité extérieure des établissements aux personnes à mobilité réduite, le tout en respectant l’esthétique des façades du projet architectural. Les baies détériorées seront changées. Le simple vitrage sera remplacé par du double vitrage. La fin de ces travaux est prévue pour septembre 2012.

  2. Groupe BLE Lorraine

    19 janvier, 2014 à 20:09

    La Ville de Metz s’est engagée dans un important programme de rénovation de ses piscines. L’objectif est de réduire de 30 % la consommation d’énergie de celles-ci en retraitant l’eau et l’air et en améliorant l’isolation des bâtiments.

    Construite en 1976, la piscine olympique Lothaire devrait rouvrir en mai prochain. Seule la structure en béton a été conservée. Les vitrages des trois façades, qui étaient faiblement isolées, seront entièrement revus. Les surfaces vitrées seront ainsi réduites, afin de limiter la réverbération et les pertes d’énergie.

    Quand Lothaire rouvrira, la piscine du Luxembourg fermera pour quatre mois de travaux. Bon-Pasteur connaîtra le même scénario de juillet à septembre. Ce sera enfin au tour de Belletanche d’octobre 2014 à janvier 2015. La rénovation des quatre sites représente un investissement de 8,2 millions d’euros, dont les trois-quarts sont dévolus à la seule piscine Lothaire.

  3. Groupe BLE Lorraine

    12 janvier, 2015 à 23:32

    Cachée dans le parc où se trouve le centre socioculturel du Bon Pasteur, à Borny, la petite piscine du Bon Pasteur a été refaite de juillet à fin septembre 2014, afin de faire baisser de 30 % sa consommation d’énergie. L’isolation du bâtiment par l’extérieur et la ventilation ont été refaits. Les portes ont été redimensionnées. Les travaux ont représenté un investissement de 366 778 euros.

    Le bassin de la piscine de 12,5 mètres sur 6 est dévolu aux scolaires et aux associations. Il est aussi bien connu des parents pour les cours des bébés nageurs et les préparations à l’accouchement. Il faut dire qu’il affiche une température plus chaude qu’ailleurs, à savoir 32 °C minimum.

  4. Groupe BLE Lorraine

    15 juin, 2015 à 22:24

    La piscine Belletanche est fermée depuis le 11 mars. Des défauts d’étanchéité ont été constatés entre le réseau hydraulique et les buses qui permettent de diffuser dans le bassin l’eau neuve réinjectée et l’eau retraitée des débordements. De l’eau sous pression s’est ainsi infiltrée entre la chape de béton et les carrelages, endommageant ces derniers dans le fond de la fosse à plongeon. D’impressionnants soulèvements avaient été constatés le 9 avril lors de la remise en eau du bassin. Des travaux avaient pourtant été réalisés pendant plusieurs semaines suite au premier incident le 11 mars sur une vingtaine de mètres carrés de carrelage. La piscine avait alors été fermée dans l’urgence. Ces défauts d’étanchéité sont anciens et ils ont augmenté avec le temps. L’expertise réalisée écarte d’éventuelles malfaçons. Les travaux de rénovation énergétique, réalisés pendant quatre mois l’hiver dernier, sont également étrangers au sinistre. L’entreprise qui, fin mars-début avril, a effectué les réparations dans le fond du bassin, doit recommencer le chantier, d’un montant de 280 000 euros pour 190 mètres carrés, à sa charge. La rénovation de la partie la plus profonde, environ 170 mètres carrés au pied des plongeons, ainsi que de l’ensemble du système hydraulique de cet équipement datant de 1994 sera prise en charge par la Ville de Metz. La piscine Belletanche devait rouvrir au plus tard le 15 septembre.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Moins de brevets en Lorraine

L’innovation lorraine a reculé en 2008, selon les dernières données publiées par l’Institu…