Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Résines idéales à Saint-Avold

Les créateurs du Pôle de Plasturgie de l’Est (PPE) à Saint-Avold ont choisi la bonne filière à la fin des années 1980. Avec le soutien des Charbonnages de France, ils cherchaient de nouvelles pistes pour reconvertir un bassin dont les mines fermèrent 15 ans plus tard. Le PPE est depuis devenu un pôle d’une compétence technique reconnue sur le plan international. Il est au cœur de nombreux projets qui émergent dans la foulée des restructurations successives qui frappent les activités de la plateforme chimique de Carling (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/la-fin-de-la-chimie-en-lorraine/). Comme la Lorraine veut être la championne des matériaux, le composite devient une remarquable opportunité pour rebondir. C’est pourquoi le Composite Park a été créé (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2008/11/07/lancement-dun-technoparc-a-porcelette/). Ce dernier est dédié à ces matériaux d’avenir, dont les résines idéales constituent une étape supplémentaire qui devrait dynamiser cette activité en Moselle-Est.

Les résines idéales doivent ouvrir de nouvelles perspectives aux composites sur les marchés de l’aéronautique et de l’automobile. Il s’agit de développer de nouvelles résines, dites idéales, destinées à des pièces de structure à hautes performances en matière de résistance mécanique, de recyclabilité et de tenue au feu. D’ailleurs, le grand défi de demain, c’est l’allègement des voitures et des avions pour consommer moins d’énergie et émettre moins de CO2.

Le projet résines idéales associe l’Université de Lorraine, des laboratoires, des centres techniques et Arkema. Si Total était impliqué dans l’investissement de Contrôle Non Destructif (CND) sur le site de Vernejoul, cette fois-ci c’est Arkema, l’autre grand chimiste de la plateforme de Carling, qui participe à ce projet qui mobilise 3 millions d’euros. Le PPE, ainsi que les laboratoires LCM de Nancy, LMOPS de Metz, LEMTA de Nancy, la plateforme technologique ISEETECH (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/06/18/iseetech-de-plus-en-plus-sur-orbite/) et Ecorevia sont également de la partie. Ce projet devrait générer de nouvelles implantations et des emplois.

18 avril, 2012 à 19:16


Laisser un commentaire