Accueil Actualité Liquidation de Hollmann à Hambach

Liquidation de Hollmann à Hambach

3 min lues
3
0
25

On le savait, depuis quatorze mois et la liquidation de leur maison-mère, le groupe Schlott, la société Hollmann, basée sur l’Europole d’Hambach, était en sursis. Le tribunal de commerce de Sarreguemines a dernièrement prononcé sa liquidation. Les 109 salariés de cette entreprise créée en 1992 et spécialisée dans la reliure sont licenciés.

Il y avait pourtant un repreneur, le concurrent Wennberg. Ce dernier n’avait toutefois formulé que des intentions, auxquelles le comité d’entreprise n’a jamais eu accès. Le tribunal attendait une offre écrite et complète qui devait arriver le jour de son jugement. Trop tard. Il aurait été apparemment trop difficile pour le tribunal d’attendre un peu et de reporter son verdict après avoir analysé la proposition de Wennberg. Une telle décision qui ne laisse aucune chance de préserver les emplois et de sauver le site de production symbolise une fois de plus le primat des règles administratives sur le bon sens et le pragmatisme. Lamentable.

Aujourd’hui, il ne reste de Hollmann plus que son imposant hall de près de 20 000 mètres carrés et ses bureaux accolés à la Smart. L’ensemble sera mis aux enchères, tout comme les machines. Bien entendu, les salariés ne devraient bénéficier que du minimum légal, à savoir des indemnités de 4 000 à 5 000 euros pour quinze à dix-neuf ans d’ancienneté. Honteux. Mais comme disait Nicolas Sarkozy, complètement déconnecté de la dure réalité du terrain dans son palais doré, « le problème n’est pas de perdre son travail, mais de ne pas en retrouver ». C’est sûr.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

3 Commentaires

  1. bloggerslorrainsengages

    8 mai, 2012 à 15:06

    C’en est définitivement fini de l’entreprise Hollmann. Alors que la Chambre de Commerce avait prononcé sa mise en liquidation judiciaire en avril, il restait un espoir, avec un repreneur potentiel, Wennberg. Les syndicats s’étaient mobilisés et avaient obtenu un accord de principe, avec une reprise de 65 des 109 salariés. Mais Wennberg a dernièrement annoncé que le projet était abandonné, ses actionnaires ne l’ayant semble-t-il pas suivi. Une annonce qui laisse aux salariés le sentiment d’un immense gâchis. Une fois de plus.

  2. bloggerslorrainsengages

    6 février, 2013 à 21:19

    Les terrains et les bâtiments de l’ancienne entreprise Hollmann, qui était spécialisée dans la reliure de brochure, ont dernièrement été mis aux enchères. A l’extinction des bougies, ils ont été vendus au seul candidat, à savoir la société d’économie mixte Sarreguemines Confluences, qui gère le dossier pour la Communauté d’Agglomération éponyme. Celle-ci a ainsi acquis pour 2,56 millions d’euros un terrain de 8 hectares et environ 20 000 mètres carrés de hall et de bureaux, particulièrement bien situés, juste à l’entrée de l’autoroute A4, sur l’Europôle d’Hambach. L’agglomération entend louer le bâtiment à Smart pour la préparation de son modèle Fortwo de 3ème génération (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/07/10/une-fortwo-restylisee-a-hambach/).

  3. bloggerslorrainsengages

    8 février, 2013 à 23:40

    Une nouvelle base logistique sera aménagée pour la troisième génération de la Smart, qui doit sortir en 2014 (voir : http://forumdeslorrains.forumactif.com/t486-smart-a-hambach). 60 emplois seront créés à Hambach. La société automobile doit en effet prendre possession des anciens locaux de Hollmann qui s’étendent sur 20 000 mètres carrés en bordure de l’A4. Ceux-ci seront loués à la société d’économie mixte Sarreguemines Confluences qui les a dernièrement rachetés. Ils abriteront le hall de stockage logistique et des services informatiques. Rénovés et remis aux normes, les locaux seront directement raccordés à Smartville. D’autres chantiers sont prévus sur les chaînes de montage cet été.

    A Hambach, les deux versions de la Fortwo seront produites en même temps. L’ancienne continuera à être vendue en Asie et aux Etats-Unis. La nouvelle, composée d’éléments inédits, circulera sur les routes européennes.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Démantèlement et dynamitage de l’ancienne cokerie de Carling

Fermée fin 2009, la cokerie de Carling fait l’objet de travaux de démantèlement depuis 18 …