Accueil Actualité Nanomanipulation en Lorraine

Nanomanipulation en Lorraine

2 min lues
0
0
210

Grâce au Fonds Européen de Développement Régional, le Laboratoire Environnement et Minéralurgie de Lorraine s’est dernièrement doté d’un microscope à force atomique ultra-rapide (AFM). Cet appareil, unique en France, ouvre des perspectives à toute la communauté scientifique de l’Université de Lorraine.

L’AFM permet en effet d’observer des atomes et des molécules isolées mais aussi de les déplacer. C’est ce que l’on appelle la nanomanipulation. Grâce à une pointe très fine et un système électronique complexe, l’opérateur peut effleurer la surface des virus, des micro-organismes, des minéraux et des nanoparticules sans les détériorer, pour ensuite concevoir une représentation en 3D de son sujet d’observation. Ces mesures peuvent aujourd’hui se réaliser en un minimum de temps. L’appareil permet de diviser les délais d’acquisition par cent.

Cette nouvelle vision ouvre des portes dans les domaines de la santé, de l’industrie et de l’environnement. Le microscope pourra notamment être utilisé pour le traitement de l’eau, la gestion des rejets industriels, ainsi que la détection du cancer et de certaines maladies.

(Source : RL du 25/03/2012)

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Début des travaux de la nouvelle mosquée de Longwy

Envisagé dès 2006 par l’Association Cultuelle des Musulmans de l’Agglomération de Longwy (…