Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Affinage de Lorraine à Gorcy

La société Affinage de Lorraine, située à Gorcy, aux portes de Longwy, est un fleuron de l’industrie lorraine. Implantée depuis 1989 sur d’anciennes friches industrielles de TréfilUnion, l’entreprise est numéro 1 de la fabrication d’aluminium liquide en France. Elle ambitionne désormais de devenir à l’horizon 2013 l’affineur le plus important et de gagner de nouvelles parts de marché dans l’industrie automobile allemande. Pour y parvenir, la maison mère allemande Oetinger a décidé d’investir six millions d’euros dans une seconde usine ultramoderne et respectueuse de l’environnement. Une trentaine de personnes supplémentaires devrait être embauchée. La production d’aluminium en fusion devrait atteindre 60 000 tonnes à l’horizon 2015.

(Source : RL du 21/03/2012)

23 mars, 2012 à 22:08


3 Commentaires pour “Affinage de Lorraine à Gorcy”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Premier producteur français d’aluminium en fusion, la société Affinage de Lorraine, implantée depuis 1989 sur les friches de l’ancienne usine Trefil Union à Gorcy, près de Longwy, a dernièrement inauguré une extension de 20 000 mètres carrés qui lui permettra de presque doubler sa production annuelle, qui se monte aujourd’hui à 39 000 tonnes, grâce à un four de fusion tournant basculant de dernière génération. D’une capacité comprise entre 25 000 et 35 000 tonnes d’aluminium en fusion liquide par an, la nouvelle usine réduira de 10 % sa consommation d’énergie, de 95 % les émissions diffuses et de 60 % le dégagement de poussières.

    Cet investissement de 6 millions d’euros permet à l’entreprise de devenir le premier affineur de France et de concrétiser 10 embauches. 20 de plus sont attendues à terme. Avec ces nouvelles installations, Affinage de Lorraine, déjà considéré comme l’un des plus beaux fleurons économiques de Lorraine, a établi le nouveau standard de référence, en tant que meilleure technologie disponible. La société a en effet décroché le prestigieux BAT (Best Available Technology) qui récompense, entre autres, la productivité et la qualité du traitement des émissions.

    Rappelons que le site lorrain, qui emploie 78 personnes, est spécialisé dans la production d’alliages d’aluminium, affinés à partir de déchets d’aluminium récupérés. Fournisseur de l’industrie automobile, il livre sa production sous forme de lingots et de poches d’aluminium en fusion auprès de clients français et allemands, notamment pour fabriquer les moteurs de BMW. La livraison en flux tendu de métal liquide à 800°C se fait sur route, au moyen de conteneurs thermiques d’une capacité de 4 à 6 tonnes.

    Affinage de Lorraine appartient au groupe bavarois Oetinger. Leader sur le marché européen en matière d’alliages en aluminium, Oetinger possède cinq sites de production à Weissenhorn, Hanovre, Berlin, Neu-Ulm et Gorcy, qui fait aujourd’hui figure de site pilote du groupe.

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    En pleine tourmente depuis des mois et lâchée par sa maison-mère déclarée insolvable, à savoir le groupe allemand Theis, l’entreprise Gorcy-la-Roche, spécialisée dans le laminage à froid à Montigny-sur-Chiers, a dernièrement été reprise sous autorisation du Tribunal de Commerce de Briey. 16 emplois sur 42 sont maintenus. La nouvelle direction entend miser sur une stratégie de diversification pour ne pas se focaliser sur le seul secteur automobile.

  3. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Un mois après le dépôt de bilan du groupe allemand Oetinger en juin 2013, auquel appartenait Affinage de Lorraine, l’unité lorraine a été placée en redressement judiciaire par le Tribunal de Commerce de Briey. En juillet 2014, l’entreprise, située à Gorcy, a été reprise par quatre anciens cadres pour devenir SKTB Aluminium. L’ensemble des 64 salariés encore présents a alors été conservé. La nouvelle entité, qui se concentre sur la production d’aluminium liquide, entend désormais diversifier son portefeuille clients qui est actuellement entièrement tourné vers l’automobile. Pour cela, un nouvel ingénieur a été recruté et une dizaine de personnes devrait être embauchée en 2015, à savoir principalement des conducteurs de fours, des opérateurs de fonderie et des électromécaniciens.


Laisser un commentaire