Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Des aîtres fortifiés de la vallée du Rupt-de-Mad

La vallée pittoresque du Rupt-de-Mad recèle bien des trésors. Avec ses cinq aîtres fortifiés situés à Onville, Waville, Vandelainville, Bayonville, Arnaville et Villecey-sur-Mad, il s’agit de la plus importante concentration de ce type d’édifices en Europe.

Des aîtres fortifiés de la vallée du Rupt-de-Mad dans Culture et patrimoine Eglise-Onville

L’église Saint-Rémy d’Onville remonte au XIIème siècle (Crédits photo : Wikipédia)

Lieu d’asile, l’aître, ou atrium, était primitivement au Moyen-âge le cimetière, avant de devenir l’église. Il prenait les traits d’une halle destinée à accueillir les habitants lors d’invasions extérieures. Dans la vallée du Rupt-de-Mad, un bloc de bâtiments à caractère défensif s’étalait sur 6 km, au pied d’un vignoble déjà bien en place avant l’An mille. Des passerelles permettaient de rejoindre l’aître en toute quiétude depuis les plus proches maisons.

A Onville, l’église austère et massive est perchée sur les hauteurs de ce petit village blotti dans le creux de la vallée. Il se dégage comme un air protecteur de cette bâtisse plusieurs fois séculaire. D’ailleurs, on peut encore observer la forme en fer à cheval si caractéristique du ruban de maisons encerclant l’aître.

A Vandelainville, l’aître est situé à l’écart du village. Il tourne le dos à celui d’Onville car sa propriétaire, l’abbesse de Saint-Pierre-aux-Nonnains, n’était pas toujours en bons termes avec ses voisins. Le quartier a conservé une disposition proche de celle du Moyen-âge. Un escalier en pierre, qui était autrefois en bois, permet d’accéder aux maisonnettes. Mais c’est le clocher, désolidarisé de quelques mètres de l’église, qui interpelle le plus. Il communiquait néanmoins avec la nef médiévale. C’est impressionnante tour carrée, de style roman, est classée monument historique. Ses meurtrières rappellent encore sa fonction défensive.

Huit bornes explicatives ont été installées pour les visiteurs et les randonneurs dans les villages de la vallée. Il faut dire que plus de 100 km de sentiers ont été tracés. Deux d’entre eux font la part belle aux aîtres fortifiés.

19 mars, 2012 à 22:31


Laisser un commentaire