Accueil Actualité Metz : la Caserne de cavalerie Desvallières achetée par la ville

Metz : la Caserne de cavalerie Desvallières achetée par la ville

2 min lues
3
0
104

Après près de trois ans de négociations avec l’Etat français, la Ville de Metz a dernièrement acquis, via l’Etablissement Public Foncier Lorrain (EPFL), la Caserne de cavalerie Desvallières pour un montant de 2,26 millions d’euros. Paris voulait initialement quatre millions d’euros, considérant que « chaque mètre carré avait une valeur ». Mais si la France a décidé de revoir ses ambitions à la baisse, la dépollution du site sera à la charge de la ville.

S’étalant sur plusieurs hectares hérissés de 18 bâtiments organisés autour de deux places d’armes, la Caserne Desvallières est devenue avec le temps une friche occupant un espace considérable au milieu du quartier de Devant-les-Ponts.

La reconversion de la caserne, bâtie par les Allemands en 1877, n’est pas encore déterminée. L’EPFL va procéder à des études techniques préliminaires d’un montant de 150 000 euros, avant d’engager une première phase de travaux très rapidement. L’organisme est mandaté pour dresser un inventaire des bâtiments sans grand intérêt patrimonial et de planifier leur démolition.

La municipalité messine a toujours considéré que ces installations militaires désaffectées constituaient un enjeu majeur pour l’expansion de la ville et la requalification du quartier de Devant-les-Ponts qui n’a « pas de centralité, guère d’âme et qui est cisaillé par plusieurs routes fréquentées ».

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

3 Commentaires

  1. CrapaudVert57

    17 février, 2012 à 22:48

    C’est peut être pas tant le « cisaillement » du quartier par des axes fréquentés que les questions de liaisons vers la zone centrale qui pose question. Les coupures sont nombreuses vers le centre (voie férrée, autoroute, canal), et le « pont de fer » est déjà une zone bien saturée, pas vraiment super pour les piétons et les modes doux. Des solutions seront hors de prix. Le mettis va il participer à la solution ? on peut en douter tout à fait. Au fait, ça tombe bien, le nouvel axe ne dessert pas le quartier, à moins d’adorer la marche à pied.

  2. Balthar

    20 février, 2012 à 14:39

    J’adore les personnes qui font les questions/réponses…

    Ils n’es absolument pas question de Mettis dans ce projet vous amenez un hors sujet dans le projet pour pouvoir mieux le dé-crédibilisé,il n’y a rien en commun entre Mettis et le futur du quartier;là faut avoués c’est fort :) )

  3. bloggerslorrainsengages

    10 juin, 2012 à 12:16

    D’une surface de 6 hectares, le site militaire de Desvallières va accueillir des commerces, des équipements publics et 300 logements réhabilités et à construire à terme.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le renouveau du Lac de Madine

Du sable blanc de la Moselle sur la plage, des filles en maillots de bain, des enfants qui…