Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Travail saisonnier en Lorraine

Selon une étude de l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques) de Lorraine, le tourisme, le commerce, les vergers et la viticulture sont les premiers employeurs de travailleurs saisonniers chez nous (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/06/28/poids-de-lemploi-saisonnier-en-lorraine/).

Bien que les données utilisées par l’INSEE datent de 2007-2008, elles mettent en évidence que le tourisme est en Lorraine le premier employeur de saisonniers au sens strict, avec 22 000 embauches chaque année, le plus souvent des femmes âgées de moins de 26 ans, peu mobiles, employées à temps partiel pour un salaire horaire supérieur au Smic. L’industrie lorraine recourt également au travail temporaire lors de pics d’activité saisonniers. Environ 21 000 intérimaires sont ainsi recrutés chaque année. Il s’agit cette fois davantage d’hommes qui ont entre 16 et 25 ans et entre 30 et 49 ans.

A noter enfin que l’INSEE ne retient que les tâches inférieures à sept mois pour définir le travail saisonnier.

10 février, 2012 à 20:25


Un commentaire pour “Travail saisonnier en Lorraine”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Selon l’INSEE (Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques), la Lorraine pointe au 16ème rang des provinces les pourvoyeuses d’emplois saisonniers. Chaque année, 57 400 salariés lorrains sont embauchés sous le motif d’un surcroît d’activité saisonnier.

    Le tourisme représente presque l’unique employeur (99 %) des contrats saisonniers (à distinguer des CDD et de l’intérim) en Lorraine, contre 89 % en France. Ailleurs, l’agriculture et l’industrie agroalimentaire génèrent une part plus importante. La répartition territoriale de ces emplois saisonniers n’est pas homogène. Plus de la moitié de ces emplois sont concentrés en Moselle et un quart en Meurthe-et-Moselle, avec une densité plus forte dans les zones d’emploi de Metz et de Nancy. Dans les hôtels-restaurants, le recours aux saisonniers est plus prononcé dans les Vosges, avec 4 200 salariés.

    Le profil des travailleurs saisonniers a évolué en Lorraine. S’il était question de beaucoup d’étudiants, de plus en plus de travailleurs précaires viennent faire des heures, afin d’avoir un revenu complémentaire.

    A noter enfin que seuls 7 % des saisonniers lorrains viennent d’un autre territoire, contre 14 % en moyenne en France.


Laisser un commentaire