Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Le projet Hambrégie compromis

Alors que les travaux de terrassement pour accueillir la centrale électrique au gaz baptisée Hambrégie sur l’Europôle de Sarreguemines, à Hambach, avancent, le permis de construire qui avait été délivré par le préfet le 15 janvier 2010 a dernièrement été annulé par le tribunal administratif de Strasbourg. Une association alsacienne avaient en effet intenté un recours. Mais si le tribunal n’a pas retenu ses arguments s’appuyant sur des études paysagères ou d’impact, il a jugé que la modification du Plan Local d’Urbanisme (PLU) était illégale. Alors que les travaux de construction de la centrale devaient démarrer avant la fin de l’année, une telle décision risque de faire perdre 2 ans au projet. Elle pourrait même remettre en cause cet investissement considérable qui allait donner du travail à une centaine de personne et à plus de 1 000 autres au cours de la durée du chantier, sans compter la perte de tous les projets induits par la présence de Hambrégie qui seront reportés ou annulés. Dans la situation actuelle de la Lorraine, l’action des détracteurs du projet constitue un véritable acte de sabotage. Une tel comportement est irresponsable. Un projet comme Hambrégie représente en effet « une assurance-vie pour les 20 prochaines années en termes d’investissement » pour tout le territoire de Sarreguemines.

A Blénod-lès-Pont-à-Mousson, la réalisation d’une centrale similaire s’est déroulée sans histoire. Cela dit, pour Direct Energie, « il n’est pas question d’abandonner le projet » de Hambach.

8 février, 2012 à 23:02


3 Commentaires pour “Le projet Hambrégie compromis”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Après l’annulation du permis de construire, le tribunal administratif de Strasbourg a dernièrement également annulé le permis d’exploiter délivré par le préfet à la société Hambrégie, pour la construction d’une centrale électrique au gaz sur l’Eurôpole de Sarreguemines. Sa décision a principalement été motivée par les capacités techniques et financières invoquées par les contestataires. Un nouveau revers conséquent jugé davantage sur la forme que sur le fond.

  2. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Après plusieurs années de procédure judiciaire, le recours en cassation d’Hambregie devant le Conseil d’Etat a dernièrement été rejeté. Il s’agissait de l’ultime recours pour que la société Hambregie, filiale de Poweo Direct Energie, puisse récupérer son autorisation d’exploiter son projet de centrale à gaz à Hambach, en Moselle. Le même scénario s’est déroulé en parallèle au sujet du permis de construire qui a également été rejeté par le Conseil d’Etat en juillet dernier.

    Rappelons que le projet représentait un investissement de 770 millions d’euros. Une cinquantaine d’emplois directs était prévu.

  3. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Direct Energie a dernièrement annoncé avoir définitivement abandonné son projet de centrale au gaz Hambrégie à Hambach, près de Sarreguemines, en Moselle-Est. Seule une évolution profonde du marché pourrait le relancer assure le producteur et fournisseur de gaz et d’électricité, sans trop y croire.


Laisser un commentaire