Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Une usine Safran à Commercy ?

Leader mondial dans l’aérospatial et dans la fabrication de moteurs d’avion, le groupe Safran envisage d’implanter une nouvelle usine à Commercy, dans la Meuse. Cette unité de production de 20 000 mètres carrés développera une nouvelle technologie de motorisation plus économe en carburant et moins bruyante grâce à des pièces en matériaux composite, comme les carters et les aubes en fibre de carbone tissée injectée de résine. Ces éléments sont destinés au moteur LEAP qui équipera, d’ici à cinq ans, les courts et moyens courriers de type A 320 et Boing 737, afin de prolonger la durée de vie de ces avions de ligne.

Trois usines doivent être construites dans le monde, une aux Etats-Unis à Rochester, une au Mexique et une en France. Pour le moment, Commercy tient la corde. Il faut dire que c’est le seul candidat. Mais Safran a ses exigences, notamment en termes d’infrastructures, de formation au métier à tisser à commandes numériques et de calendrier. Le projet doit en effet démarré en mai 2012 et les premières pièces doivent sortir d’usine au premier semestre 2015, car le site français retenu produira 50 % des aubes destinées au nouveau moteur, dont 2 000 exemplaires ont déjà été commandés.

L’enjeu est de taille pour la cité de la madeleine, dont l’avenir du 8ème Régiment d’Artillerie (RA) est toujours en sursis depuis les iniques et odieuses restructurations militaires (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2011/06/24/restructurations-militaires-commercy-attend-toujours/). Cet investissement de 50 millions d’euros, avec à la clé 150 à 200 emplois à l’ouverture du site et 400 à l’horizon 2020, constituerait un effet une véritable bouffée d’oxygène. Si elle se concrétise, l’implantation de Safran, qui possède déjà avec la SLCA de Florange une unité en Lorraine, serait le premier maillon du contrat de développement économique du bassin de Commercy, doté d’une enveloppe de 14 millions d’euros, destiné à accompagner la reconversion du territoire.

En attendant, pour le bassin de Commercy le compte n’y est pas, car en trois ans, le 8ème RA a déjà perdu 220 soldats. Il n’en reste aujourd’hui plus que 600.

3 février, 2012 à 20:56


6 Commentaires pour “Une usine Safran à Commercy ?”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Safran est en contact permanent avec la Meuse. Contrairement à ce qui a été dit, il n’y a pas de concurrence de Commercy avec un autre site en France, sauf en cas de non-faisabilité, ce qui n’est pas du tout le cas pour la cité des madeleines. Le site est déjà retenu et programmé, avec un terrain de 20 000 mètres carrés, situé au bord de la D 964. Un rond-point est également prévu.

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    Le PDG du groupe Safran a dernièrement confirmé la création d’une usine en Lorraine, à Commercy, pour sa filiale Snecma, afin de fabriquer des éléments du nouveau moteur d’avion LEAP qui équipera les nouveaux monocouloirs des Airbus A 320 Neo et Boeing 737 et qui utilisera des matériaux composites très avancés.

    Grâce à ces matériaux composites, le moteur LEAP doit consommer 15 % de carburant en moins que son prédécesseur le CFM56, le moteur d’avion le plus vendu au monde, et être 50 % moins bruyant. Il a déjà été vendu à 2 730 exemplaires, 4 à 5 cinq ans avant son entrée en service. Ces commandes représentent plus de 2 ans de production et plus de 11 milliards de dollars au prix catalogue.

  3. CrapaudVert57 écrit:

    Bonjour,
    Une occasion éventuelle aussi pour Commercy d’assurer l’accueil de quelques sous traitants, en marge du métier principal de Safran ? L’aménagement d’un terrain pour l’accueil d’une nouvelle activité, très bien venue, pourrait aussi renforcer l’attention à apporter à la mise en état (« en situation de pouvoir accueillir ») des anciennes friches industrielles, qui ne manquent pas (hélas) dans la proximité de Commercy. Justement dans l’espoir de voir se créer de telles synergies industrielles , peut être.
    Cordialement.

  4. bloggerslorrainsengages écrit:

    L’implantation de l’équipementier aéronautique français Safran à Commercy dans la Meuse prend forme. L’unité industrielle de haute technologie va générer d’ici 2017 400 emplois. Ce projet industriel d’envergure constitue une véritable bouffée d’oxygène pour la Lorraine et plus particulièrement pour ce coin de Meuse, où le taux de chômage dépasse les 11 %.

    La production de cette usine baptisée Safran Aéro Composite doit débuter en 2015. Il s’agit de concevoir des aubes composites destinées au motoriste Snecma (groupe Safran), afin d’équiper la nouvelle génération LEAP qui se trouvera sur les futurs avions moyen-courriers Airbus A 320 NEO, Boeing 737 et Comac 919 chinois.

    Les aubes en composite allègent le poids de l’avion de 450 kg, ce qui permet d’économiser 15 % de carburant. Les commandes de moteurs s’élèvent à ce jour à 3 600 pièces. Elles seront fabriquées dans l’usine de Rochester aux Etats-Unis et à Commercy. L’usine lorraine résulte d’ailleurs d’un partenariat entre Safran et l’Américain Albany, spécialiste des composites tissés. Safran va investir 50 millions d’euros sur le site meusien en construisant sur la zone du Seugnon 27 000 mètres carrés d’ateliers et de bureaux.

  5. bloggerslorrainsengages écrit:

    Après l’annonce de la création d’une usine Safran à Commercy, KEP Technologies envisage à son tour de s’installer sur le site du 8ème Régiment d’Artillerie qui sera libéré en octobre prochain. Cette implantation est décrite comme capitale pour cette entreprise de 400 salariés créée en 1996 qui réalise 40 % de son chiffre d’affaires de 48 millions d’euros dans l’aéronautique. Présente en Lorraine avec Collot Technologies à Laxou, la société prévoit d’installer à Commercy une activité de tôlerie pour l’aéronautique et le nucléaire qui pourrait générer une quarantaine d’emplois. Pour le PDG de KEP Technologie, « la Lorraine constitue un point important » du développement de l’entreprise : « il y a des gens capables, sérieux, volontaires et compétents ». Les travaux de la nouvelle unité pourraient débuter avant octobre 2014.

    Le maire de Commercy entend attirer d’autres sociétés aéronautiques, afin de faire de sa commune un « petit Toulouse ».

  6. bloggerslorrainsengages écrit:

    La direction de KEP Technologies, société d’instruments de mesure et de sous-traitance d’ensembles mécaniques pour l’aéronautique, dont le siège est situé à Valbonne, dans les Alpes-Maritimes, a dernièrement confirmé au Salon du Bourget son implantation à Commercy sur le site du 8ème Régiment d’Artillerie, qui sera libéré en octobre, à proximité de la future usine de Safran. En réalité, il ne s’agit pas d’une nouvelle création, mais du transfert de sa filiale lorraine Collot Technologies, installée à Laxou et spécialisée dans la chaudronnerie industrielle et la tôlerie fine pour l’aéronautique. L’entreprise devrait néanmoins développer de nouvelles activités en Meuse.

    Rappelons que l’usine Safran Aéro Composite doit produire d’ici 2015 des aubes en composite destinées à la nouvelle génération de moteurs LEAP produits par Snecma qui équiperont les futurs moyens courriers Airbus NEO A320, Boeing 737 et Comac 919.


Laisser un commentaire