Centre de ressources numériques sur la Lorraine

CMI se renforce à Distroff

Le repli des activités sidérurgiques sur le continent européen, et particulièrement en Lorraine (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2011/09/30/du-temps-de-la-siderurgie/), oblige CMI (Cockerill Maintenance et Ingénierie) à rebondir et à réorienter son activité vers le nucléaire. L’entreprise a pour cela créé CMI Muon (du nom d’une particule élémentaire) chez Mecarep, à Distroff, qui est l’une de ses unités en Lorraine. Une trentaine d’emplois est annoncée.

Rappelons que CMI est spécialisé dans les équipements pour l’énergie, l’industrie, l’armement et les services. Avec ce virage stratégique, le groupe vise désormais le marché français de l’entretien des 58 réacteurs nucléaires d’EDF.

18 janvier, 2012 à 20:22


Un commentaire pour “CMI se renforce à Distroff”


  1. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Connue depuis 2012 sous la dénomination de CMI Mecarep, l’atelier d’usinage de précision de Distroff, dans le Nord mosellan, évolue à présent vers des activités exclusivement dédiées à la fabrication et à l’assemblage de pièces pour l’armement, à savoir la culasse et le frein à bouche de canons pour tourelles de véhicules blindés. Cette évolution est à mettre en parallèle avec le développement de CMI (Cockerill Maintenance et Ingénierie) autour de sa branche défense. Si bien que CMI Mecarep a dernièrement disparu au profit de CMI Defense SAS.

    Un plan d’investissement sans précédent, d’un montant de quatre millions d’euros, a été consentit par le groupe industriel belge pour transformer son site de Distroff. Des machines spécifiques pour l’usinage d’aciers complexes y sont installées depuis quelques mois.

    Un vaste plan de formation touche l’ensemble des équipes qui, jusqu’à présent, exerçaient leurs talents dans la fabrication de pièces pour l’industrie civile. La production des premières pièces d’armement est attendue pour le printemps 2016 avec une montée en puissance progressive jusqu’en 2018.

    La nouvelle orientation décidée pour Distroff résulte notamment de l’aménagement par le groupe CMI d’un campus de formation à Commercy et l’assurance d’un contrat avec le premier fabricant d’armes mondial, l’américain General Dynamics. Ces projets devraient consolider les quarante emplois du site et générer à moyen terme l’embauche d’une dizaine de personnes supplémentaires.


Laisser un commentaire