Centre de ressources numériques sur la Lorraine

L’année 1917 exposée au Centre Pompidou-Metz

Le Centre Pompidou-Metz (CPM) accueillera du 26 mai au 24 septembre une exposition entièrement consacrée à l’année 1917. Plus de 600 œuvres seront à découvrir parmi lesquelles le plus grand Picasso du monde.

L’année 1917 exposée au Centre Pompidou-Metz dans Culture et patrimoine parade-picasso-cpm

Le rideau de scène pour le ballet Parade de Pablo Picasso sera à Metz (Crédits photo : Groupe BLE Lorraine)

Attendu pour l’exposition inaugurale Chefs-d’œuvre ? (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/02/12/premiers-elements-de-reponse-pour-chefs-doeuvre/), le rideau de scène réalisé par Pablo Picasso pour le ballet Parade fera finalement son entrée en mai 2012 au CPM. Il sera le point de départ d’une grande exposition consacrée à l’année 1917. Cette œuvre monumentale de 170 mètres carrés (10,50 mètres sur 16,40 mètres) qui pèse 45 kg est reconnue comme un chef-d’œuvre de l’histoire de l’art en raison de son iconographie mystérieuse, de son caractère autobiographique et de ses références à la période rose du peintre. En raison de ses dimensions impressionnantes, le CPM est l’un des seuls musées qui puisse la présenter grâce à sa Grande Nef et sa hauteur sous plafond, contrairement au Centre Pompidou-Paris.

Présentée dans la Galerie 1 et la Grande Nef, l’exposition 1917 questionnera à travers plus de 600 œuvres (peintures, sculptures, films, manuscrits, photographies, musique…), la création artistique en temps de guerre. Elle réunira des artistes majeurs dont les œuvres sont plus ou moins inspirées par les événements (Fontaine de Duchamp, Princesse X de Brancusi, autoportraits de Chagall, Julio Gonzalez, Claude Monet…) et des amateurs qui ont réalisés des objets à partir de résidus d’obus et d’armes, ce qu’on appelle « l’art des tranchées ». 1917 fut ainsi le témoin de grands événements artistiques. C’est également l’année où les Etats-Unis entrèrent en guerre et où il y eut les Révolutions russes et les mutineries.

L’exposition tentera enfin de déjouer tous les préjugés. En effet, il est souvent dit que le déclenchement de la guerre a séparé les artistes, que beaucoup sont partis au front. Or, la guerre a aussi fait se rencontrer des artistes qui ne se seraient pas connus s’ils n’avaient pas été ensembles à l’hôpital. Par exemple, Paul Eluard et Max Ernst se sont rencontrés dans une tranchée en 1917, Aragon et Breton étaient infirmiers en même temps au Val-de-Grâce et c’est à l’hôpital militaire de Ferrare que De Chirico et Carlos Carrà jetèrent les bases de la peinture métaphysique.

8 janvier, 2012 à 22:18


4 Commentaires pour “L’année 1917 exposée au Centre Pompidou-Metz”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Le rideau du ballet Parade de Serge Diaghilev est le plus grand Picasso du monde. Il sera la pierre angulaire de la prochaine exposition consacrée à l’année 1917 au Centre Pompidou-Metz qui présentera un cheminement en spiral à travers 800 œuvres. Cette toile immense présente huit personnages, quatre animaux et un ballon bleu.

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    A partir du 26 mai et jusqu’au 24 septembre 2012, le Centre Pompidou-Metz exposera pour la première fois des œuvres de Claude Monet dans le cadre de l’exposition 1917, à savoir un autoportrait, une lettre manuscrite et surtout quatre tableaux du cycle des Nymphéas, prêtés par le Musée Marmottan-Monet de Paris. Ces toiles ont toutes été réalisées en 1917. Elles constituent de véritables témoignages de l’état d’esprit de Claude Monet cette année-là.

    L’artiste a 77 ans en 1917. Il a récemment perdu son fils au front et commença à devenir aveugle. Malgré le danger, il désira rester à Giverny pour terminer sa série des Nymphéas. À l’issue de la guerre, il offrit une partie de ces toiles à l’Etat français, afin de participer à sa manière à l’effort de reconstruction du pays.

    Ces tableaux sont donc annonciateurs de la fin de la guerre. C’est la raison pour laquelle ils seront présentés dans l’avant-dernière salle de l’exposition, spécialement dédiée au peintre impressionniste, juste après le fameux rideau de scène Parade de Picasso. Ils seront avec celui-ci les vedettes de l’exposition 1917.

    L’événement interroge sur la diversité de la création artistique en temps de guerre. Alors que certains artistes peignaient la guerre et la mort, Monet s’acharnait à terminer son cycle des Nymphéas.

  3. bloggerslorrainsengages écrit:

    Un char Renault FT 17 de 6 tonnes, prêté par le Musée de l’Armée des Invalides, a été installé dans le forum du Centre Pompidou-Metz dans le cadre de l’exposition 1917. C’est une manière de surprendre le visiteur, de jouer sur les attentes et de planter le décor.

    Le char Renault FT 17, conçu en 1917, a joué un rôle essentiel dans les derniers combats de la Première Guerre mondiale. Léger, mobile, il évoluait facilement sur un terrain complètement déformé par les obus.

  4. bloggerslorrainsengages écrit:

    Suite à 1917, qui a accueilli plus de 220 000 visiteurs, le rideau de scène du ballet Parade, chef-d’œuvre de Pablo Picasso et prêt exceptionnel du Centre Pompidou-Paris, fera l’objet d’une nouvelle exposition au Centre Pompidou-Metz du 17 novembre au 18 mars 2013.


Laisser un commentaire