Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

De la viande lorraine et des producteurs locaux

Une convention de partenariat a dernièrement été signée entre des éleveurs lorrains et le centre Leclerc de Fameck, en Moselle. Cet accord s’inscrit dans le cadre de la démarche « Mon voisin producteur », qui vise à vendre, dans les magasins Leclerc, de la viande d’origine lorraine. Un volume de 40 bovins par semaine est visé dans un premier temps avec un objectif de 10 à 20 000 têtes par an. A noter également que 10 agneaux sont déjà livrés par semaine. Les produits porteront le label « Mangeons Mosellan », délivré par le CG 57.

Cette première du centre Leclerc de Fameck devrait prochainement s’étendre aux 80 grandes surfaces de l’enseigne en Lorraine et en Alsace. Jusqu’à présent, seules 64 exploitations de Lorraine commercialisaient leurs produits directement en grandes et moyennes surfaces.

Outre l’origine de la viande, la réussite de l’opération tient aussi à la qualité des produits. La Lorraine est une terre d’élevage et entend le rester. Les circuits courts y ont le vent en poupe. Ils prennent en compte l’environnement et permettent aux clients de s’identifier au produit.  

En Lorraine, 1 041 exploitations sur 7 900, soit 13 %, écoulent tout ou partie de leurs produits hors des réseaux coopératifs ou commerciaux traditionnels. Le contrat signé dernièrement devrait bien entendu augmenter la proportion. Il est en tout cas favorable aux éleveurs qui ont obtenu un prix supérieur à la cotation du marché.

4 janvier, 2012 à 23:02


Un commentaire pour “De la viande lorraine et des producteurs locaux”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Les 20 000 bœufs des éleveurs de l’APAL, qui commencent à garnir les rayons des centres Leclerc, seront finalement en grande partie abattus et transformés dans un abattoir lorrain et non plus en Bretagne, comme initialement prévu par l’enseigne de grande distribution.

    Les abattoirs de Metz et de Mirecourt sont encore en lice pour être désignés.

    Le distributeur envisage par ailleurs de récupérer, dans les circuits logistiques de ses camions frigorifiques, des avants de bœufs lorrains qu’il transformera dans ses installations bretonnes pour sa production de steaks hachés labellisés « Mon voisin producteur ».

    Ce partenariat représente au final une valorisation de plus de 1,5 millions d’euros pour la production des éleveurs lorrains.

    Ces derniers envisagent désormais d’approvisionner d’autres enseignes de la grande distribution, comme il le font déjà avec la filière Label Rouge Salers, menée en partenariat avec Auchan et l’abattoir de Metz. Ils entendent également relancer un abattage régional en Charolais Label Rouge. Le but étant de reprendre en main la production et l’identification de notre terroir dans un meilleur partage de la valeur ajoutée.


Laisser un commentaire