Centre de ressources numériques sur la Lorraine

Le secret de la réussite des Marchés de Noël de Metz

Metz est le deuxième marché de Noël de France, juste après celui de Strasbourg. Ses chalets traditionnels aux décors très réussis avec leurs parfums de vin chaud, son ambiance, sa qualité et ses gourmandises ont attiré plus de deux millions et demi de personnes pour cette 17ème édition. Rien n’est trop beau pour cette féerie de Noël.

Marchés Noël Metz

Marché de Noël Place Saint-Louis (Crédits photo : Groupe BLE Lorraine)

Alors que les marchés de Noël sont en perte de vitesse dans d’autres villes et subissent la crise de plein fouet, Metz a réussi à louer ses 140 chalets. Les Marchés de Noël, qui disposent d’un budget de 600 000 euros, sont portés par la Fédération des commerçants qui regroupe 1 200 des 2 000 commerces de Metz. C’est tout à fait atypique pour organiser des manifestations d’un niveau exceptionnel. Pour financer cet évènement, la Fédération des commerçants loue chaque année ses chalets à des tarifs qui oscillent entre 2 000 et 6 000 euros en fonction des emplacements. 80 % des commerçants qui louent les chalets reviennent d’une année sur l’autre. C’est un taux exceptionnel. S’ils faisaient de mauvaises affaires à Metz, ils ne reviendraient pas.

Le secret de la réussite tient dans l’extension du marché qui investit tout le cœur de la cité aux 3 000 ans d’histoire. Toute la ville de lumière est en fête. Les Marchés de Noël messins se répartissent en effet sur 5 sites : Place Saint-Louis avec ses 90 chalets, Place du Général de Gaulle devant la gare avec la crèche traditionnelle, le sapin géant et des chalets-wagons, Place Saint-Jacques avec des échoppes aux bulbes russo-orthodoxes et le grand chalet des décorations de Noël, Place du Forum pour les enfants avec le village des lutins et la maison du Père Noël, ainsi que Place de la République avec ses chalets, la patinoire et la grande roue de 60 mètres de haut qui apporte désormais le cachet original des Marchés de Noël de Metz.

1 janvier, 2012 à 23:00


4 Commentaires pour “Le secret de la réussite des Marchés de Noël de Metz”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    En 2010, près de 100 000 personnes ont admiré la crèche évolutive présentée dans la chapelle Notre-Dame de la Ronde à la cathédrale de Metz. Véritable tableau spirituel et pédagogique, elle accompagne les visiteurs vers Noël.

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    La quatrième édition de la Marche aux flambeaux du Quartier Impérial de Metz a rassemblé plus de 1 500 personnes lampions en main fin 2011.

  3. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Les Marchés de Noël de Metz ont attiré deux millions de visiteurs en 2013. Il s’agit de l’une des meilleures fréquentations depuis ces dix dernières années. Un succès énorme dopé par les animations proposées, telles que la patinoire et la plus grande roue mobile d’Europe sur la Place de la République, le Marché de Noël des traditions de la Place Saint-Louis, le Sentier des Lanternes, le village du Père Noël, le grand chalet de décoration des fêtes tenu par la Fédération des Commerçants Place Saint-Jacques, ou encore la crèche géante et son sapin sur la Place de la Gare.

    Une météo très clémente, sans neige ni verglas, a également permis aux Lorrains et à leurs voisins des pays frontaliers de se déplacer en nombre les quatre week-ends avant Noël.

    L’exceptionnel week-end d’ouverture des Marchés de Noël entre le 23 et le 25 novembre a attiré à lui seul plus de 100 000 visiteurs. La Compagnie Carabosse a littéralement embrasé les places et les monuments de la ville avec un spectacle unique.

  4. Groupe BLE Lorraine écrit:

    Avec près de deux millions de visiteurs, les Marchés de Noël de Metz, plus importants du genre en France après Strasbourg, engendrent plus de quatorze millions d’euros de retombées économiques en Moselle chaque année. Les visiteurs dépensent en moyennent plus de 8,5 millions d’euros dans l’agglomération messine. 5,3 millions reviennent aux commerçants du centre-ville, dont trois aux restaurateurs. 2,7 millions vont directement aux échoppes des Marchés de Noël et plus de 500 000 euros concernant les dépenses en matière de transports urbains, de stationnement et de services divers.


Laisser un commentaire