Accueil Culture et patrimoine Gilles Fabre, peintre lorrain

Gilles Fabre, peintre lorrain

3 min lues
1
0
175

Gilles Fabre est un peintre lorrain né le 7 octobre 1933 à Blâmont (54) et décédé le 19 août 2007 à Repaix (54). C’est d’ailleurs ce petit village qui abrite la célèbre demeure de l’artiste : une ferme datant de 1724 qui a été reconvertie en véritable galerie d’exposition par le peintre et son épouse.     

Gilles Fabre est entré à l’Ecole des Beaux-arts de Nancy en 1949. Il a poursuivi sa formation aux Arts Décoratifs de Paris en 1952. Deux ans plus tard, il revint en Lorraine comme professeur de dessin à Gérardmer, avant d’aller à Sedan. De 1956 à 1966, il exerça le métier d’architecte d’intérieur et dirigea le Bureau d’Etudes du Bâtiment à Paris. Ce fut en 1966, après avoir vendu la moitié de ses toiles lors du vernissage d’une exposition à Saint-Cloud, que l’artiste lorrain décida de se concentrer entièrement à la peinture. Depuis, il ne cessa d’exposer dans un grand nombre de villes françaises et étrangères. De nombreux prix et décorations jalonnèrent sa longue et brillante carrière internationalement reconnue.

gillesfabrepaysagelarivire.jpg

Paysage à la rivière, Gilles Fabre

Grand voyageur, Gilles Fabre est pourtant resté profondément attaché à la Lorraine qui lui a inspiré de nombreuses toiles figuratives, essentiellement des paysages ou des natures mortes. D’ailleurs, en 1970, une première exposition de ses œuvres, intitulée « En passant par la Lorraine » eut lieu à Paris. C’est en 1980 qu’il s’installa dans le village de Repaix, où il restaura une maison lorraine qui s’appellera à partir de 1993 la « Maison du peintre ».

En 60 ans de carrière, il a laissé de nombreuses œuvres, dont les plus connues sont Rue du Dôme à Paris (1967), Vieille brodeuse à Repaix : hommage à Jean Scherbeck, qui est exposée au Musée Lorrain à Nancy, Repaix en hiver (1991), La petite église (2003) ou encore La cruche fleurie (2004).

A noter enfin qu’un musée lui est consacré à Conflans-en-Jarnisy. Ce dernier présente une collection de 25 tableaux du peintre datant de 1987 à 2007, notamment des paysages de Lorraine, des bouquets de fleurs et des fermes sous la neige.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Culture et patrimoine

Un commentaire

  1. bloggerslorrainsengages

    3 mai, 2013 à 13:37

    Lumière, ouverture sur le monde, intimité : la fenêtre fait appel à tous les sens de l’artiste. Gilles Fabre en a peint sous toutes les saisons. La fenêtre du printemps, avec sa glycine parfumée et son appel au bonheur, mais aussi la fenêtre des fermes lorraines en hiver : une lueur dans la nuit, un habitat simple et humble, une bonne table qui appelle l’amitié.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Sur les traces de Ligier Richier à Bar-le-Duc

Ligier Richier, sculpteur né à Saint-Mihiel vers 1500, a livré à la ville de Bar-le-Duc de…