Accueil Culture et patrimoine Mines : le Lothringer Platt comme langue du fond

Mines : le Lothringer Platt comme langue du fond

1 min lues
0
0
649

Les mineurs lorrains emportaient évidemment leur langue au fond de la mine. Certains puits, comme Simon à Forbach ou Vouters à Freyming-Merlebach, étaient particulièrement concernés. Le Lothringer Platt était utilisé toutes hiérarchies confondues, même si les ingénieurs étaient le plus souvent francophones. C’est pourquoi le chef porion avait un rôle important d’intermédiaire, à la fois technique et linguistique, entre les mineurs et la hiérarchie dirigeante. Le Platt parlé au fond de la mine était la langue du travail. Il était par conséquent relatif aux techniques minières et aux échanges dans les chantiers du fond.

p1120911.jpg

Dans les entrailles de la terre de Lorraine, on parlait Platt (Crédits photo : Groupe BLE Lorraine)

Pour en savoir plus et pour connaître des termes spécifiques, vous pouvez consulter le livre Bärschmannsprooch.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Culture et patrimoine

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Emplois et projet de réaménagement de la zone Schweitzer à Ars-sur-Moselle

La zone industrielle Schweitzer d’Ars-sur-Moselle, dans le Sud messin, compte 650 emplois …