Accueil Actualité C’est la fin des TCRM à Metz

C’est la fin des TCRM à Metz

4 min lues
7
0
165

C’est la fin des fameux Transports en Commun de la Région Messine (TCRM). Un nom devenu quasi-mythique pour les usagers. Une appellation associée à l’identité même de la ville qui fait désormais partie des choses du passé et d’une époque révolue. La Communauté d’Agglomération de Metz-Métropole a en effet dernièrement confié l’exploitation de son réseau de transport urbain à Kéolis, filiale de la SNCF. Cette société était en concurrence avec le groupement Véolia-Transdev, dont sont issus les TCRM. La délégation de service public entrera en vigueur le 1er janvier 2012, pour une durée de 12 ans. Le contrat porte sur un montant de près de 500 millions d’euros. Une nouvelle société locale d’économie mixte sera créée et les 500 agents des TCRM sont assurés de conserver leur emploi. Keolis s’engage à augmenter la fréquentation du réseau de 55 % d’ici 2023.

En plus des lignes de bus urbaines et interurbaines, le nouvel opérateur assurera l’exploitation des deux lignes du futur Mettis. En cours de construction à Metz, ce réseau en site propre desservi par des véhicules hybrides à haut niveau de services (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2011/03/03/precisions-sur-le-mettis/) doit entrer en service en septembre 2013 (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2011/04/25/mettis-de-lart-de-faire-le-bon-choix/). Le réseau sera par ailleurs restructuré et articulé autour de 5 lignes principales. Dès septembre 2012, Keolis proposera également le transport à la demande pour les secteurs les plus éloignés du cœur de l’agglomération. Un nouveau site internet et une application pour Smartphones seront créés et l’agence de la place de la République sera rénovée et agrandie.

La société va en outre s’appuyer sur sa filiation avec la SNCF pour créer un véritable pôle d’échanges à la gare. Les horaires de bus seront synchronisés avec les TGV et TER. De nouveaux panneaux d’information et de signalisation seront aussi aménagés, afin de mieux orienter les usagers. Enfin, Keolis s’est engagé à créer une billettique multiservice. Avec une même carte, on pourra payer le bus, mais aussi la cantine scolaire, une location de vélo, un emprunt à la bibliothèque, un stationnement, une entrée à la piscine ou encore un trajet en TER.

tcrm.jpg

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

7 Commentaires

  1. bloggerslorrainsengages

    31 décembre, 2011 à 0:51

    La filiale de la SNCF a dernièrement signé le contrat de délégation public pour l’exploitation des services et du réseau Mettis qui se fera par le biais d’une société d’économie mixte détenue à 40 % par Keolis et 60 % par Metz-Métropole. Ce contrat d’une durée de 12 ans qui démarre le 1er janvier 2012 devrait générer un chiffre d’affaires cumulé de 520 millions d’euros.

    La délégation de service public comprend l’exploitation du réseau de bus actuel qui sera densifié et réorganisé. Elle comprend aussi les deux lignes du futur Mettis qui devraient desservir Metz du Nord à l’Est sur 18 km à compter de l’automne 2013. Sur ces lignes, des bus à haut niveau de service circuleront de 5h30 à minuit du lundi au samedi avec une fréquence de 8 à 12 minutes.

  2. bloggerslorrainsengages

    19 juin, 2012 à 22:10

    Exit les TCRM (Transports en Commun de la Région Messine), place à Le Met’. C’est le nouveau nom hideux des transports de l’agglomération. Ce dernier fait référence à l’identité lorraine en étant volontairement précédé de l’article « le ». Il va surtout entretenir la mauvaise prononciation de la ville par les étrangers et les incultes.

    Et qui dit nouveau nom, sous-entend nouveau logo, nouveaux services, nouveaux bus, nouvelles couleurs et factures supplémentaires.

    Proxis, le nouveau service de transport suburbain de l’agglomération de Metz, sera opérationnel en septembre. Il fera le lien entre 30 commues et le cœur de Metz. Il comportera 13 lignes qui fonctionneront 7j/7,de 5 h 30 à 21 h, toutes les 30 minutes, ainsi que les jours fériés de 8 h à 19 h, toutes les 90 minutes. Sept zones supplémentaires seront desservies sur réservation, par téléphone ou sur internet, jusqu’à une heure avant le déplacement. Le dispositif proposera également 20 services scolaires en plus et comptera 200 arrêts et 35 véhicules. Le titre de voyage sera facturé 1,25 euros et l’abonnement mensuel sera vendu 34 euros.

    Proxis constitue la première étape du futur réseau de transport suburbain de Metz qui, d’ici à septembre prochain, reliera les communes environnantes au nouveau pôle d’échange multimodal Gare Sud.

  3. bloggerslorrainsengages

    5 septembre, 2012 à 19:24

    Metz Métropole a dernièrement mis en place son réseau de lignes suburbaines Proxis. Celui-ci relie certaines communes périurbaines au cœur de la capitale lorraine. Le service est accessible à tous, au prix d’un ticket de bus classique.

    Les 13 lignes Proxis comprennent 200 arrêts. Il y a des dessertes régulières qui circulent systématiquement, essentiellement aux heures de pointe, et d’autres qui ne sont assurées que sur réservation, avec possibilité de passage toutes les trente minutes. La réservation peut s’effectuer jusqu’à une heure avant le départ. Toutes les lignes Proxis ont leur terminus au nouveau pôle d’échanges intermodal situé à l’arrière de la gare de Metz.

    Quand personne ne veut voyager, les bus restent au dépôt. L’exploitant est également capable d’adapter le gabarit du véhicule en fonction de la demande : un bus s’il y a beaucoup de réservations, un minibus pour quelques personnes, voire un taxi pour un voyageur seul.

    Ce service devrait permettre de faire des économies. Il est en effet nettement moins onéreux d’envoyer occasionnellement des petits véhicules transporter quelques passagers que d’affréter systématiquement des bus qui circulent souvent à vide.

  4. bloggerslorrainsengages

    9 septembre, 2012 à 22:28

    Les bus Proxis circulent sous les nouvelles couleurs du Met’ : bleu, vert anis, jaune mirabelle et prune.

  5. bloggerslorrainsengages

    18 septembre, 2012 à 21:45

    En septembre 2012, Keolis a mis en place le transport à la demande pour le compte de Metz-Métropole. Le principe est simple. Les lignes qui desservaient les communes les plus éloignées de l’agglomération existent toujours, mais elles ne sont activées que sur réservation. Si personne ne réserve, pas de bus. Les coûts d’exploitation sont réduits, pour une qualité de service qui reste acceptable. A Dijon, Keolis expérimente même un nouvel outil qui permet de créer des itinéraires « à la demande ». Ce système pourrait être utilisé à Metz pour créer un service de nuit. Enfin !

  6. Groupe BLE Lorraine

    7 septembre, 2014 à 11:41

    Des travaux d’aménagement sont en cours sur le réseau Le Met’. Ils représentent un investissement de 1,6 millions d’euros. La première phase du chantier concerne la mise à niveau de 80 arrêts (abribus et poteaux d’arrêt). Conçues pour que les plateformes des quais et des bus soient au même niveau, les stations des deux lignes Mettis ne sont pas concernées par ces aménagements.

    Par ailleurs, Arteo, la petite navette urbaine qui dessert les rues piétonnes du centre-ville de Metz, relie désormais le Centre Pompidou-Metz au Square du Luxembourg. Ses deux terminus proposent une correspondance directe avec Mettis.

    A noter de même que Flexo est un service de soirée et de nuit qui permet d’assurer ses retours tardifs depuis le centre-ville de Metz. Le principe est simple : quatre bus attendent les usagers Place de la République à 22h30, 23h30 et 0h30, et ce, tous les soirs du lundi au dimanche. Chacun dessert une portion de la zone urbaine de Metz-Métropole : Devant-les-Ponts, Metz-Nord, Plappeville et Woipyy (F1) ; La Grange-aux-Bois, la Corchade et Queuleu (F2) ; le Sablon, Magny, Montigny-lès-Metz et Marly (F3) ; Le Ban-Saint-Martin, Longeville-lès-Metz, Montigny-lès-Metz, Moulins-lès-Metz et Rozérieulles (F4). Il suffit d’indiquer au conducteur votre destination et celui-ci organisera le parcours en fonction des voyageurs.

    Enfin, six abris vélos sécurisés Velomet’ ont dernièrement été installés à proximité des lignes Mettis : un à chaque parking relais (Woippy, Rochambeau et Foire Expo) et trois autres au centre-ville de Metz (Gare SNCF, Pôle d’échange multimodal et Ile du Saulcy).

  7. Groupe BLE Lorraine

    29 août, 2015 à 18:11

    Afin de réduire les nuisances pour les riverains liées aux passages de bus articulés dans les rues étroites des lotissements du Quartier des Fleurs à Marly, c’est-à-dire la zone située entre la Rue des Bleuets, l’Avenue de Magny et la Rue Michel Ange, une nouvelle navette, la N82, remplace la Ligne 2 du Met’ à partir du 31 août 2015.

    En heures de pointe, elle effectue un itinéraire en boucle dans le Quartier des Fleurs toutes les 15 minutes et permet plusieurs correspondances avec la Ligne 2 à l’arrêt Place De Gaulle. En heures creuses et le samedi toute la journée de 6h30 à 19h, la navette est prolongée pour desservir le centre-ville de Marly, ainsi que le Clos des Sorbiers et la zone commerciale Belle Fontaine. La Ligne 2 circule quant à elle du lundi au samedi de 5h à 21h, avec une fréquence renforcée toutes les 10 minutes en heures de pointe, au lieu de 15 minutes en heures creuses. Son terminus a été transféré devant l’école Jules Ferry.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La nouvelle bibliothèque de Behren-lès-Forbach aménagée dans l’ancienne église Notre-Dame

La nouvelle bibliothèque municipale de Behren-lès-Forbach a dernièrement été transférée da…