Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Une seconde plateforme Iseetech à Yutz

Après une première expérience réussie au Composite Park de Saint-Avold (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/06/18/iseetech-de-plus-en-plus-sur-orbite/), une seconde plateforme technologique d’Iseetech (Institut supérieur européen de l’entreprise et de ses techniques) va voir le jour à Yutz. Elle sera en partie financée par les fonds versés par ArcelorMittal au titre du plan de sauvegarde de l’Emploi de 2008.

L’Iseetech a en effet signé une convention avec l’Institut de soudure, l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Metz, l’Université de Metz et les Arts et Métiers de Paris-tech, afin de constituer une nouvelle alliance stratégique dans le bassin thionvillois. Il s’agit de créer un pôle d’assemblage multi-matériaux pour accroître la compétitivité des entreprises du Nord de la Moselle en leur permettant d’accéder à des compétences qu’elles ne possèdent pas en interne et à des technologies qu’elles ne peuvent pas se payer.

La structure devrait à terme pouvoir relever des défis, tels que l’élaboration de nouveaux matériaux, comme des aciers plus résistants et plus légers, avec des applications très concrètes dans les industries automobile, aéronautique et spatiale, ainsi que dans les transports terrestres et la construction mécanique.

4 novembre, 2011 à 23:42


Un commentaire pour “Une seconde plateforme Iseetech à Yutz”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    L’Institut Supérieur Européen de l’Entreprise et de ses Techniques (ISEETECH), est une association créée en 2007 sous l’impulsion du Conseil Général de la Moselle, pour rapprocher les entreprises et les centres de recherche et de développement, assurer les transferts de technologies et apporter des solutions innovantes aux PME qui n’auraient jamais les moyens d’investir dans des équipements de pointe. La structure réunit des partenaires économiques et institutionnels et s’appuie sur un comité de projets qui fait le lien entre entreprises et enseignement supérieur. Elle a jusqu’à présent mis en place trois plateformes technologiques collaboratives en sollicitant des financements publics et privés. Ces dernières ont permis la création d’une quarantaine d’emplois.

    Situé sur le site de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers ParisTech (ENSAM) de Metz, le Pôle Procédés Mécaniques Matériaux (PM2) est la troisième plateforme technologique de l’ISEETECH. Lancé en 2009, celui-ci a d’ores et déjà mobilisé 2,9 millions d’euros. Trois tranches sont prévues. La première comprend un centre de calcul haute performance baptisé Cassiopée, un nanotomographe pour explorer en haute résolution des échantillons sans les endommager et un robot destiné aux procédés de mise en forme. La seconde tranche, programmée l’an prochain, prévoit l’acquisition d’autres équipements de simulation, d’essais et de caractérisation du comportement mécanique des matériaux qui seront répartis sur différents sites.


Laisser un commentaire