Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Contes et légendes du Rocher de Dabo

Les routes et les chemins qui mènent dans cette contrée lointaine serpentent dans les montagnes et les vallées. Le Rocher attire, irrésistiblement. Menaçant ou protecteur, c’est selon. Erigée à son sommet en 1825, la chapelle rend hommage au Pape Léon IX qui est né à Dabo en 1002. Une statue le représentant trône dans une niche. Autour de l’édifice religieux, deux tables d’orientation offrent une vue imprenable sur les environs.

Rocher Dabo

La Chapelle Saint-Léon au sommet du Rocher de Dabo (Crédits photo : Patrice BUCHER)

Au cœur des Vosges mosellanes, le mystérieux Rocher de Dabo surplombe la vallée de la Zorn. De ses 664 mètres d’altitude, il domine le plateau lorrain au loin.

L’atmosphère y est étrange, particulière. Ici, l’on pénètre dans un monde de dragons, de brigands, de fantômes et de farfadets. Les contes et les légendes hantent les lieux depuis des siècles, même si les êtres maléfiques ont été combattus par des héros d’un autre âge.

On raconte que le Prince noir, chevalier ruiné devenu brigand, aurait semé la terreur dans la région avec sa troupe de bandits en détroussant les voyageurs imprudents. Le trésor accumulé serait encore caché près du rocher. Il y a aussi les croyances populaires, qui évoquent par exemple les Druckmännele, ces farfadets malicieux qui se couchent sur la poitrine des nouveau-nés pour les empêcher de respirer. Pour protéger l’enfant, il serait conseillé de placer un couteau de boucher sous son oreiller ou de déposer des excréments sur ses membres. Mais le Rocher de Dabo renferme bien d’autres mystères encore …

26 octobre, 2011 à 23:21


Laisser un commentaire