Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Aménagements routiers : le dilemme du prisonnier

Le préfet Christian de Lavernée et Lakshmi Mittal (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2011/09/11/siderurgie-arcelormittal-sacrifie-la-filiere-liquide-lorraine-sur-lautel-des-profits/) ont bien du « talent ». Chacun à sa façon, ils ont réussi à trouver les arguments pour créer l’harmonie entre les différentes fractions politiques de Moselle, ce qui n’est pas rien.

Le préfet a ainsi expliqué aux élus que deux projets routiers lorrains restent susceptibles de recevoir le soutien de l’Etat français, à savoir la réalisation de la VR 52 (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2009/03/04/amenagement-routier-la-vr52-est-une-necessite/) entre Rombas et l’autoroute A 4 et l’achèvement de la mise à 2X2 voies de la RN 4 (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/06/02/a-quand-lachevement-de-la-rn-4/). Le premier projet est essentiel pour l’économie de la vallée de la Fensch et de la zone frontalière. Le second n’est ni plus ni moins qu’un impératif reconnu en matière de sécurité routière.

Le préfet a bien fait comprendre que les élus devaient fixer des priorités et choisir entre ces deux projets prévus depuis de longues dates. De quoi prendre une nouvelle fois les Lorrains pour des cons. Autrement dit, si nous voulons que les deux projets se concrétisent, il va nous falloir payer 20 millions d’euros pour le premier et 7 millions d’euros pour le second.

Rappelons néanmoins que le contrat Etat-Région ne comporte pas de volet routier car la Région Lorraine n’en veut pas et ce, depuis longtemps. Certains sont donc bien considérés à leur juste valeur.

7 octobre, 2011 à 22:04


Laisser un commentaire