Accueil Actualité Une rentrée marquée par les restructurations scolaires

Une rentrée marquée par les restructurations scolaires

2
0
144

Après les centaines de suppressions de postes dans l’académie de Nancy-Metz, de loin la plus touchée par les iniques et odieuses restructurations scolaires, l’heure est au bilan avant une nouvelle mobilisation. Rien qu’en Moselle, on dénombre 124 fermetures de classes pour seulement 56 ouvertures, soit une disparition de 68 classes. Le rectorat tente de justifier l’injustifiable en invoquant un recul démographique. Sauf que si nos écoles primaires perdent 600 élèves, ce qui représente une baisse des effectifs de 0,5%, 112 postes d’enseignants sont dans le même temps supprimés, soit une baisse de 2,1%. Il y a donc comme un léger problème de proportion.

Certaines décisions prises à la dernière minute font grincer des dents, à l’image de la non-ouverture d’une classe maternelle à Courcelles-Chaussy, alors que la moyenne est de 30 élèves. L’inspection académique assure cependant que « si un moyen se libère, il sera affecté à cet endroit-là ». Par ailleurs, l’école Verlaine de Hagondange présente une moyenne de 23,2 élèves par classe, alors que son statut d’école classée RRS (Réseaux de Réussite Scolaire) en fixe le seuil à 23.

Dans la Meuse, le bras de fer entre l’inspection académique et Romagne-sous-les-Côtes pour rouvrir l’école communale fermée sans la moindre concertation se poursuit. Il faut dire que dans le village d’à côté, à Azannes, cinq niveaux cohabitent dans une seule et même classe. C’est pourquoi une manifestation a dernièrement eu lieu à Romagne, à Azannes et à Soumazannes, pour défendre le maintien des trois écoles de la vallée de la Haute Thinte.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

2 Commentaires

  1. bloggerslorrainsengages

    8 avril, 2012 à 14:51

    Le bac professionnel comptabilité-gestion du lycée Charles Hermite de Dieuze sera supprimé à la rentrée prochaine. Pourtant, ce n’est pas le nombre d’élèves qui manque. En effet, 22 élèves composent les rangs de la seconde, 19 de la première et 11 de la terminale. La décision du recteur est donc incompréhensible pour les professeurs qui craignent aussi la fin de 2 autres diplômes, une section STG et un BTS assistant PME-PMI, dont la fréquentation dépendait directement du bac pro.

  2. bloggerslorrainsengages

    8 avril, 2012 à 14:51

    Le pôle d’enseignement d’hôtellerie-restauration du lycée professionnel privé La Providence, un des deux établissements secondaires de Dieuze, devrait proposer en septembre une nouvelle formation. Il s’agit du Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP) agent polyvalent de restauration. Ce diplôme en deux ans comprendra 15 semaines de stage et permettra après obtention d’accéder directement en 2ème année de bac pro restauration. Il formera les futurs employés de restauration collective (cafétéria, maisons de retraite, collèges, hôpitaux). Ce nouveau CAP, unique dans le secteur, répond à une demande. 18 places sont à pourvoir.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Mise en service du Stanway à Nancy

Le nouveau réseau de transports en commun de l’agglomération nancéienne est dernièrement e…