Accueil Actualité Autopartage à Nancy

Autopartage à Nancy

2 min lues
6
0
56

La Communauté Urbaine du Grand Nancy mettra en place fin 2011 début 2012 un système de location de très courte durée de véhicules électriques directement inspiré du modèle existant du VélOstan. Le principe repose sur une mise à disposition d’un véhicule à un conducteur, uniquement pour la durée nécessaire. Ce dernier prend la voiture dans l’un des points relais de la ville, avant de la redéposer plus tard, en un même site conçu pour l’occasion. La formule, qui a déjà séduit de nombreuses villes de Suisse, d’Allemagne et des Pays-Bas, est présentée comme une alternative possible à la possession d’un véhicule individuel. A noter qu’une extension dans le Sillon Lorrain est envisageable dans les années à venir. Le système qui ne constitue pas une concurrence pour les taxis selon les autorités attire une clientèle principalement composée d’urbains, mais également de gens venus de l’extérieur, comme des touristes par exemple.

Citiz

L’autopartage arrive en Lorraine (Crédits photo : Citiz)

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

6 Commentaires

  1. bloggerslorrainsengages

    4 novembre, 2011 à 23:45

    Le dispositif d’auto-partage, qui propose à ses utilisateurs un véhicule pour de très courtes missions limitées à une journée au maximum, a dernièrement été mis en place à Nancy, Vandœuvre et Metz sous le nom « Autopi ».

    A l’image des stations réservées à VelOstan, plusieurs aires sont spécialisées dans la délivrance de ces voitures louées entre 1,50 euros et 2 euros de l’heure, avec une consommation au kilomètre de l’ordre d’environ 30 centimes. L’agglomération nancéienne dispose de 17 stations (14 à Nancy et 3 à Vandœuvre) et Metz 11.

    A noter que les villes d’Epinal et de Thionville se montrent intéressées par ce dispositif.

  2. bloggerslorrainsengages

    29 janvier, 2012 à 22:16

    29 véhicules vont être mis en circulation pour le lancement d’Autopi fin mars : 11 à Metz, 14 à Nancy, 3 à Vandœuvre et 1 à Laxou. 5 autres arriveront à Thionville courant avril. La flotte en location devrait atteindre 120 véhicules d’ici 2015. Pour satisfaire la demande, la société s’engage à mettre en service un véhicule tous les 15 nouveaux abonnés. Tous les types de voitures seront disponibles : des citadines, mais aussi des familiales, des monospaces et mêmes des petits utilitaires, pour les différents usages.

    Créer un tel service représente des coûts d’investissement énormes : achats des véhicules, mise en place d’un système de facturation, équipement des voitures. En Lorraine, aucune agglomération n’avait la taille critique suffisante pour assumer un tel investissement. C’est pourquoi les villes de Metz et de Nancy ont été associées. Thionville, Vandœuvre et Laxou s’y sont judicieusement greffés.

    2 agences seront installées à Metz et à Nancy. L’initiative devrait créer 6 emplois.

  3. bloggerslorrainsengages

    16 juin, 2013 à 12:27

    Dans le cadre de Mobili’THI, la promotion des déplacements doux par la Ville de Thionville, trois auto partagées de la coopérative Autopi ont pris leurs bases en juin dernier. Depuis un mois, l’Office du Tourisme est détenteur d’un compte, dont il peut faire bénéficier les touristes. Certains arrivent en effet en train et il leur est difficile de visiter les environs en transports en commun, notamment le week-end. Par exemple, pour se rendre au Château de Malbrouck, ils doivent parfois prendre le taxi. Avec l’autopartage, c’est 7 euros de l’heure sur une base de 50 km, ce qui est vraiment rentable surtout s’ils se regroupent. L’initiative, la première en Lorraine, se voit déjà prolongée par l’idée de partenariats avec les sites, permettant par exemple à ces touristes de bénéficier de tarifs de groupe. Ce système pourrait également très bien fonctionner avec le tourisme d’affaires.

  4. bloggerslorrainsengages

    15 juillet, 2013 à 12:01

    Le maire de Metz était dubitatif lorsqu’Autopi est venu présenter son dispositif. Le succès est depuis au rendez-vous. Le système de location en libre-service, qui dispose de sept véhicules en circulation, compte en effet 120 abonnés sur Metz. Le tarif est de 1,50 euros par heure.

  5. Groupe BLE Lorraine

    24 août, 2014 à 20:42

    Un nouveau service d’auto-partage a fait son apparition à Metz depuis le 10 juillet 2014. Citiz, 1er réseau coopératif d’auto-partage en France, débarque ainsi en Lorraine et permet de maintenir une offre d’auto-partage à Metz.

    Née de la collaboration entre le Réseau Citiz et Urbis Park, Citiz Lorraine est une Société Coopérative d’Intérêt Collectif qui entend développer une activité d’auto-partage à l’échelle du Sillon Lorrain à destination des particuliers et des professionnels. L’arrivée de Citiz Lorraine fait suite aux déboires d’Autopi, premier service d’auto-partage qui a vu le jour à Metz. Largement subventionné par la Ville de Metz entre 2011 et 2013, la société est depuis juillet dernier en liquidation judiciaire et en cessation d’activité. La Ville de Metz avait en effet accordé en 2011 une aide de 35 800 euros à Autopi, avant d’entrer dans son capital à hauteur de 5 000 euros. Une nouvelle subvention de 20 000 euros avait enfin été octroyée en 2013.

  6. Groupe BLE Lorraine

    1 octobre, 2019 à 19:12

    Quatre nouvelles stations d’autopartage ont dernièrement été inaugurées à Metz par Citiz. Elles se situent plus précisément en Nouvelle-Ville, à Muse, à Queuleu et à Coislin. Cette dernière vise notamment à pallier la saturation des stations du centre-ville. La cité lorraine compte désormais treize stations, de quoi renforcer l’offre d’autopartage qui dispose de quinze véhicules et qui a déjà séduit 500 utilisateurs.

    Par ailleurs, la municipalité messine a annoncé qu’à compter du 1er octobre le stationnement est gratuit pour les usagers d’autopartage partout en ville. Ceux-ci n’ont donc plus besoin de se garer dans une station. Une première en France. Si la croissance de cette solution de déplacement se poursuit, la flotte messine de Citiz devrait doubler pour atteindre trente véhicules d’ici 2022 et franchir la barre symbolique des mille utilisateurs.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

La Lorraine perd l’une de ses plus grandes figures artistiques

Née en 1914 à Metz, Solange Bertrand s’est éteinte samedi 22 janvier à l’âge de 97 ans, da…