Centre de ressources numériques sur la Lorraine. Archives du Groupe BLE Lorraine.

Rénovation urbaine à Uckange

Le sort du n° 17 de l’avenue des Tilleuls à Uckange est scellé. Cette copropriété privée de douze étages, passée progressivement dès la fin des années 1980 de résidence de haut standing à bâtiment délabré et insalubre, sera désamiantée et déconstruit à partir de février 2014. 

La tour-paquebot, d’une surface totale de 20 000 mètres carrés, comprend 195 logements, un cabinet médical et deux commerces. Plus de 600 personnes y vivent actuellement. 

L’immense bâtiment devrait avoir complètement disparu du paysage en mai 2015. L’opération s’élève à 17 millions d’euros, dont 1,5 millions d’euros de travaux d’urgence, afin de permettre aux résidents de vivre dans des conditions décentes jusqu’à leur déménagement. 

10 juillet, 2011 à 19:00


4 Commentaires pour “Rénovation urbaine à Uckange”


  1. bloggerslorrainsengages écrit:

    Un incendie mortel a dernièrement ravagé l’immeuble n°17 de l’avenue des Tilleuls à Uckange. Si bien qu’il est désormais impensable d’y reloger des personnes. L’incendie devrait accélérer considérablement la procédure en cours qui devait aboutir à la destruction de la tour et au relogement de ses habitants d’ici 2014. Rappelons qu’en état de carence déclaré depuis le mois de juin dernier, la copropriété privée dégradée devait faire l’objet d’une acquisition publique par la communauté d’agglomération du Val de Fensch en vue de sa démolition. 17 millions d’euros ont été débloqués pour cette opération. Entre 500 et 600 habitants, locataires recensés et propriétaires occupants, doivent officiellement être relogés et indemnisés. Pour cela, l’immeuble devrait faire l’objet d’une déclaration d’utilité publique d’ici le mois d’octobre.

  2. bloggerslorrainsengages écrit:

    Uckange, 6 000 habitants, va recevoir une enveloppe de 43 millions d’euros pour réhabiliter sa zone la plus sensible et changer son image. La barre des Tilleuls sera détruite. Mais sa démolition ne devrait pas intervenir avant 2014.

    Ce quartier Ouest de la cité mosellane est en pleine réhabilitation. Les immeubles à taille humaine ont été rénovés fin 2010. L’îlot de Touraine devrait prochainement abriter 14 pavillons. Le futur pôle des services accueillera, après deux démolitions et diverses opérations de désamiantage, la régie de quartier, des jardins partagés, ainsi que des services à caractère social.

  3. rodrigues écrit:

    Bonjour, je me poser la question que ce passe t il pour les proprietaire soccupant et qui on encore plusieurs anneed ecredit sur le dot!!!car je vis actuellement la meme situation à VILLERUPT ?ET MR LE MAIRE VU ENCORE CE MATIN NE VEUT RIEN FAIRE …DOMAINE PRIVEE!!!!!!!!!cela fait 8 ans que je me bas la seul differance et que nous avons de le eau et du gaz individuelement et que nous sommes entourer par des lots en liquidation judiciaire depuis 25 ans !!!!!!!!CELA NE DERANGE PERSONNE DE VIVRE avec un invironement insalubre voir dangeureux;;;Quand a l immeuble il n y a que moi qui suis toucher par des infiltration et des plafonds qui tombent;;;le syndic est le uroppenne de l immobilier qui ne fait pas sont trail « MR DANJOU »a peur de tout le monde!!!!!

  4. Groupe BLE Lorraine écrit:

    La rénovation urbaine du quartier Ouest d’Uckange avance bien. Soixante logements ont déjà été démolis dans ce quartier sensible. Les nouveaux immeubles reconstruits n’ont plus rien à voir avec les anciennes barres. Par exemple, la résidence des Lys, qui a dernièrement été inaugurée, se compose de deux petits immeubles de deux étages. Labellisée BBC (Bâtiment Basse Consommation), elle comprend au total 20 nouveaux logements sociaux.

    Rappelons que la rénovation urbaine d’Uckange représente un programme global de 43 millions d’euros financé par l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine (ANRU) à hauteur de 18 millions d’euros, dont 13 millions d’euros sont dédiés à la seule Tour des Tilleuls. Cette vaste copropriété privée dégradée, vide depuis son incendie en 2011, doit prochainement être démolie.


Laisser un commentaire