Accueil Actualité Metz : le centre Saint-Jacques change de mains

Metz : le centre Saint-Jacques change de mains

3 min lues
4
0
1

C’est une page de l’histoire du commerce messin qui se tourne. Le centre Saint-Jacques, qui était jusque-là détenu majoritairement par une holding constituée de différents copropriétaires, a dernièrement été racheté par le groupe hollandais Corio, via sa filiale française, pour un montant de 96,4 millions d’euros. Corio a en réalité acheté 75,8 % des murs, soit 15 782 mètres carrés de surface commerciale sur les 21 000 mètres carrés du centre, plus le parking de 1 200 places actuellement exploité par Vinci Park. Le groupe néerlandais pourrait acquérir d’autres cellules qui restent encore aux mains de copropriétaires dans les prochains mois. 

Corio est déjà propriétaire de nombreux centres commerciaux dans le monde. À Metz, le groupe posséde l’immeuble qui accueille le Printemps et Zara. 

La société entend maintenant investir pour « améliorer les performances du centre en le transformant en Favourite meeting place ». Autrement dit, le centre commercial messin sera reconfiguré, selon les standards du groupe, en lieux de vie et d’échanges. Il devrait ainsi pouvoir proposer une programmation événementielle. 

Il faut dire que la modernisation de ce centre créé en 1976, qui accueille 13 millions de visiteurs par an, devient urgente. D’une part parce que sa principale locomotive, la Fédération Nationale des Acheteurs Cadres (FNAC) va bientôt déménager pour aller s’installer au sous-sol des Galeries Lafayette. D’autre part, parce que deux nouveaux centres commerciaux hypermodernes vont bientôt venir concurrencer le Centre Saint-Jacques, à savoir Muse (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/11/17/nouveau-programme-commercial-a-metz/#comments), à côté du Centre Pompidou-Metz et Grand Sud, à Actisud (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2011/01/18/waves-grand-sud-deploie-sa-vague-a-actisud/). 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

4 Commentaires

  1. messin

    2 juillet, 2011 à 21:39

    Le projet Wave-Sud,je ne pense pas que ce soit un concurrent directe,ce n’est que l’agrandissement et surtout une modernisation de la ZAC étant donner que pas mal de magasins deja sur place vont y prendre place !

    Par contre Muse la c’est autre chose pour ma part je trouve pas que ce soit une bonne idée…mais on verras bien ;)

  2. bloggerslorrainsengages

    6 juillet, 2011 à 23:48

    Le Centre Saint-Jacques a un bon potentiel. Il est en effet situé en plein cœur de ville, au bout de la rue Serpenoise, au centre d’un plateau marchand qui est l’un des plus beaux de France. Metz a su préserver un commerce de centre-ville puissant alors que d’autres villes ont échoué.

    Néanmoins, l’une de ses principales faiblesses résidait dans son statut de détention, puisqu’il appartenait à un groupe très hétérogène de copropriétaires. Cette situation freinait le développement et la modernisation du centre. Or, le commerce est un monde en perpétuelle évolution, dans lequel il est nécessaire de se renouveler en permanence. Si bien qu’aujourd’hui, ce centre commercial ne correspond plus du tout aux standards de notre époque. C’est pour cela que pour ne pas perdre son leadership à Metz, le Centre Saint-Jacques doit se transformer rapidement, car la concurrence du projet Muse (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/11/17/nouveau-programme-commercial-a-metz/#comments), dans le quartier de l’Amphithéâtre, et de Grand-Sud à Actisud (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2011/01/18/waves-grand-sud-deploie-sa-vague-a-actisud/) arrive.

    Cela dit, les consommateurs ne se plaindront jamais d’un élargissement de l’offre commerciale. Le trop de compétition est une invention des commerçants déjà en place.

    Grand-Sud est une opération de périphérie. Le centre-ville messin est suffisamment fort pour bien y résister. Le projet de l’Amphithéâtre, lui, est hybride. Il se positionne comme un commerce de centre-ville, sans l’être vraiment. On ne déplace pas un centre-ville comme ça. Il faut du temps, beaucoup de temps. À Metz, le centre commercial dominant sera toujours Saint-Jacques. Du moins s’il se modernise.

    Enfin, le Centre Saint-Jacques existera sans la FNAC. C’est une certitude. Le départ de cette enseigne peut même constituer une opportunité pour le nouveau propriétaire qui pourra gagner en flexibilité dans le cadre de la rénovation.

  3. bloggerslorrainsengages

    21 octobre, 2012 à 16:23

    Celio, Bulles de savon, Les Nanas, Juliette, Ambiance et Styles, Planet’D, le FC Metz ou encore la FNAC (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2012/10/21/demenagement-de-la-fnac-a-metz/), le Centre commercial Saint-Jacques n’en finit plus de se vider. Casa a également annoncé son départ, programmé le 24 décembre. L’enseigne a en effet décidé de ne pas renouveler son bail et de quitter définitivement ses 450 mètres carrés qu’elle occupait depuis 1993 en raison de l’augmentation du loyer. 7 personnes se retrouveront donc au chômage la veille de Noël.

    Ces départs successifs suscitent de nombreuses interrogations quant à la stratégie du propriétaire, le groupe hollandais Corio. Celui-ci ambitionne toujours de rénover de fond en comble le Centre Saint-Jacques d’ici la fin 2014, afin de le transformer en « Favourite meeting place », un concept commercial de nouvelle génération développé par Corio. Techniquement, tout serait prêt. Le groupe attendrait simplement le feu vert des 30 autres copropriétaires.

  4. bloggerslorrainsengages

    8 février, 2013 à 23:39

    Le groupe Corio et les autres copropriétaires du Centre Saint-Jacques sont dernièrement tombés d’accord sur un projet de rénovation de 10 millions d’euros. Les travaux démarreront en septembre et dureront un an. L’idée est de refaire du centre un lieu moderne et tendance. Dans cette optique, tous les sols, plafonds, poteaux et garde-corps seront refaits. La décoration sera complètement revue et les entrées seront requalifiées. Une nouvelle identité visuelle, avec un logo revisité et l’utilisation de couleurs et de matériaux spécifiques, sera donnée au Centre Saint-Jacques. Le bois et le verre seront ainsi privilégiés. L’éclairage fera également l’objet d’une attention particulière.

    Le nouveau Centre Saint-Jacques devrait être inauguré en septembre 2014, avant l’ouverture du centre commercial Muse (voir : http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/05/29/un-immense-centre-commercial-pres-de-pompidou-metz/), dans le quartier de l’Amphithéâtre, annoncée en 2015.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le nouveau Saint-Symphorien avance

Le projet de rénovation, de réhabilitation et d’embellissement du stade Saint-Symphorien c…