Accueil Actualité La Lorraine contrôle le football français et européen

La Lorraine contrôle le football français et européen

3 min lues
3
0
39

La liste de Noël Le Graët s’est dernièrement imposée avec 54,39 % des voix lors de l’assemblée générale de la Fédération Française de Football (FFF). Le nouveau comité exécutif comprendra trois Lorrains, Bernard Desumer, Joël Muller et Jacques Rousselot à des postes stratégiques.

En effet, Bernard Desumer, actuel président de la Ligue de Lorraine de Football (LLF) et numéro 2 de la liste de Noël Le Graet, devient le véritable bras droit du président de la FFF et vice-président délégué de la Fédération. Il devrait avoir à sa charge le suivi du football amateur. Par conséquent, il devrait faire le lien avec les Ligues et les Districts en travaillant sur le terrain. Il devra néanmoins quitter la présidence de la LLF d’ici trois mois.  Joël Muller est quant à lui le président de l’UNECATEF (Union Nationale des Entraîneurs et Cadres Techniques du Football Français) et directeur sportif du FC Metz. Sa mission consistera notamment à préparer un document de travail qui jetterait de nouvelles base pour la Direction Technique Nationale. 

Enfin, le troisième type n’est autre que Jacques Rousselot, président de l’AS Nancy Lorraine. Il sera en charge des sélections et du Centre technique de Clairefontaine.  Autant d’éléments qui démontrent une nouvelle fois que la Lorraine est une terre très fertile en matière de dirigeants de football de haut niveau, après Jacques Georges ou Michel Platini, tous deux présidents de l’UEFA. 

Peut-être que tous ces hommes situés à de tels postes clés permettront enfin d’avoir notre propre sélection nationale de football, comme la Corse par exemple (voir: http://blogerslorrainsengages.unblog.fr/2010/06/28/pour-des-selections-sportives-lorraines/). Une majorité de Lorrains semblent en effet y être favorable selon un sondage organisé par nos soins.

llf.jpg

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Groupe BLE Lorraine
Charger d'autres écrits dans Actualité

3 Commentaires

  1. tchat

    20 juin, 2011 à 23:13

    c’est plutôt une bonne chose.

  2. messin

    23 juin, 2011 à 11:18

    Les élections à la tête de la Federation Française de Football, qui ont vu Noël le Graët l’emporter, pourraient avoir un impact positif pour le projet de rénovation du stade Saint Symphorien. Joël Muller était pressent sur la liste du président le Graët et pourrait (enfin!) mener une opération de lobbying pour faire intégrer le stade messin dans la liste des stades de l’Euro2016, en tant que réserviste!

    Bernard Serin a, en effet, évoqué cette hypothèse lors d’une réunion avec les supporters du club.

    Voici ses mots :

    Le projet du Nouveau Stade : Étonnement, pour Serin, le projet n’est pas mort. Il garde encore un espoir de pouvoir décrocher l’autorisation de commencer les travaux suite à une nouvelle étude de la FFF, aujourd’hui présidée par Le Graët. Le dossier du Nouveau Stade avait été refusé à l’époque Duchaussoy. Un coup de pouce de Müller et Razurel est espéré côté grenat.

    Eh oui le projet n’est pas mort un peu d’optimisme c’est pas mauvais ;)

  3. bloggerslorrainsengages

    23 juin, 2011 à 12:09

    Eh bien cela constituerait une excellente nouvelle. Reste maintenant à agir et à concrétiser.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Chimie : bonne nouvelle chez Arkema

L’entreprise Arkema, située sur la plateforme pétrochimique de Carling Saint-Avold, devrai…